Le secteur des fonds de pension se porte bien

©Jonas Lampens

Selon PensioPlus, les fonds de pension belges ont dégagé un rendement moyen de 16,1% l’année dernière. Le nombre de personnes qui bénéficient d'un fonds de pension continue à augmenter.

Philip Neyt (président et porte-parole de PensioPlus) a présenté ce vendredi les derniers chiffres pour l’activité des fonds de pension actifs en Belgique. Il souligne tout d’abord que le marché belge reste très fragmenté, avec un peu moins de 200 fonds de pension. "Les 50 fonds les plus importants représentent 85% des actifs du secteur."

C’est sur le long terme qu’il convient de regarder la performance du secteur. Depuis 1985, le rendement nominal ressort à 6,7%, soit 4,7% en termes réels.
Philip Neyt
Président et porte-parole de PensioPlus

Dans le même temps, le nombre de personnes qui bénéficient d’un fonds de pension continue à augmenter, pour dépasser 1,8 million de personnes à la fin 2018, dont 1,33 million dans les fonds sectoriels. Le segment des fonds paneuropéens a continué sa forte croissance, avec 70.000 personnes qui représentent déjà plus du quart du marché belge.

Performance

"La pension légale belge reste insuffisante pour couvrir les besoins une fois arrivé à l’âge de la pension, en particulier pour couvrir l’accès à une maison de repos. Il faut donc que les efforts se poursuivent pour que la population puisse avoir accès à une pension complémentaire, notamment au travers d’un fonds de pension." Selon les résultats préliminaires de l'enquête annuelle réalisée par PensioPlus, les rendements se sont nettement redressés en 2019, avec une progression moyenne de 16,11% qui fait suite à une année 2018 qui était plus difficile (-3,1%).

40%
L'exposition des fonds de pension belges aux actions
Les portefeuilles des fonds de pension sont aujourd’hui investis à 40% dans les actions et à 47% dans les obligations, le solde étant exposé aux placements immobiliers et monétaires.

"C’est toutefois sur le long terme qu’il convient de regarder la performance du secteur. Depuis 1985, le rendement nominal ressort à 6,7%, soit 4,7% en termes réels (corrigés de l’inflation)." Pratiquement, 100 euros investis en 1985 auraient permis d’encaisser presque 1.000 euros en 2020, ou 450 euros corrigés de l’inflation. Sur les cinq dernières années, ces deux chiffres ressortent à 5,4% en nominal et à 3,7% en réel.

Diversification

Les portefeuilles des fonds de pension sont aujourd’hui investis à 40% dans les actions, à 47% dans les obligations (dont deux tiers d’obligations d’entreprise), le solde étant exposé aux placements immobiliers et monétaires. "Ces dernières années, une proportion croissante des portefeuilles a été exposée aux actifs réels, notamment l’immobilier ou l’infrastructure, des classes d’actifs qui dégagent encore des rendements attractifs."

Le secteur belge des fonds de pension est ressorti favorablement des stress tests européens, notamment grâce aux importantes réserves qui ont été constituées.
Philip Neyt
Président et porte-parole de PensioPlus

Enfin, Philip Neyt est également revenu sur les résultats des stress tests menés par l’EIPOA (le régulateur européen du secteur), afin de déterminer dans quelle mesure les fonds de pension seraient en mesure de faire face à leurs engagements en cas de correction extrême et durable sur les marchés financiers. "Le secteur belge est ressorti favorablement, notamment grâce aux importantes réserves qui ont été constituées. Même après un tel choc, le secteur serait en mesure de faire face à ses obligations, même si les marchés ne se relevaient jamais, ce qui reste une hypothèse peu probable."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect