Les fonds belges atteignent un niveau historique

©AFP

Les fonds d'investissement commercialisés en Belgique ont connu un bon troisième trimestre, en particulier les fonds d'actions. Les fonds investissant en titres à revenu fixe ont par contre essuyé des pertes en termes d'actif net.

Plus de 200 milliards d'euros. Fin septembre 2019, l'actif net des fonds commercialisés aux particuliers belges a atteint 201,9 milliards d'euros. "Un record historique", se réjouit Marnix Arickx, président de l'Association Belge des Asset Managers (BEAMA). À titre de comparaison, c'est presque autant que la capitalisation boursière du géant pétrolier Royal Dutch Shell (environ 209 milliards).

Mais n'allez pas croire que ce record est exclusivement dû à la performance des marchés boursiers l'an dernier. Que du contraire. Si l'actif net des fonds a augmenté de 3,1 milliards d'euros (+1,6%) au cours du troisième trimestre et franchit ainsi la barre symbolique des 200 milliards, c'est grâce à l'engouement des Belges pour les fonds. "La progression du marché belge des fonds au cours de la période de juillet à septembre 2019 tient environ pour 2/3 à des souscriptions nettes", explique l'association.

Autre bonne nouvelle, la hausse des marchés financiers durant les neuf premiers mois de 2019 ont permis de compenser "presque totalement" leur chute au cours du dernier trimestre de 2018.

Ruée sur les fonds d'actions

Quel type de fonds les Belges ont-ils privilégié l'été dernier? La réponse est quasi évidente, compte tenu de l'environnement actuel de taux bas. Les fonds d'actions ont enregistré la meilleure progression au troisième trimestre, avec un gain de 1,9 milliard d'euros (+3,5%). "Cette progression est imputable aux souscriptions nettes. Fin septembre 2019, l’encours des fonds d’actions s’élevait à 56,4 milliards", précise la BEAMA.

La catégorie des fonds mixtes (qui comprend notamment les fonds d'épargne-pension) a de son côté enregistré une augmentation de 2,4 milliard (+2,5%). L'association rappelle que ces fonds ont connu un succès croissant ces dernières années et représentent la principale classe d'actifs depuis 2015.

Les fonds obligataires et les fonds monétaires ont par contre vu leur actif net diminuer au cours du troisième trimestre, de respectivement 0,2% et 13,3%. Ce qui représente au total une baisse de 2,7% pour les fonds investissant principalement en titres à revenu fixe. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés