analyse

Miser sur les actions mondiales pour dégager des performances élevées?

©AFP

Les fonds en actions globales offrent une multitude d’approches pour dégager des performances positives.

Il existe grosso modo trois manières d’investir dans les grandes capitalisations internationales: viser les valeurs de croissance, viser les valorisations attractives (value) ou viser les gestionnaires qui adoptent une approche mixte.

Sur les cinq dernières années, les stratégies de croissance ont très largement surperformé les autres, dans un marché où il suffisait de détenir une majorité de titres technologiques américains pour surperformer l’ensemble des marchés boursiers mondiaux. Et de nombreux gestionnaires sont parvenus à dégager des performances positives en 2018.

Atypique

Avec une progression de 14,6% au cours des trois dernières années et une volatilité extrêmement bien maîtrisée, Comgest Growth World arrive nettement en tête du classement. Même dans un exercice aussi compliqué que 2018, ce produit a réussi à dégager une performance positive.

"Notre stratégie creuse généralement l’écart par rapport à ses concurrents durant les années plus difficiles et reste légèrement en retrait lors des phases de reprise", souligne Laure Négiar (co-gestionnaire du fonds).

"Notre performance sur les dernières années a été réalisée en sous-pondérant systématiquement le marché américain."
Laure Négiar
Co-gestionnaire du fonds Comgest Growth World

La stratégie va viser des sociétés rentables et affichant une croissance sur le long terme, avec un faible taux de rotation des actifs, même si l’activité a été notablement plus soutenue en 2018.

Les gestionnaires sont ainsi sortis de secteurs qui avaient atteint des niveaux de valorisation élevés, comme la robotique, pour se repositionner sur les soins de santé (Johnson & Johnson, Medtronic) ou les biens de consommation (Heineken, Unilever). "Notre performance sur les dernières années a été réalisée en sous-pondérant systématiquement le marché américain et plus particulièrement les grandes valeurs technologiques."

Performance positive

"Les valeurs technologiques américaines constituent la meilleure chance de battre les indices sur le long terme."
David Ross
Gestionnaire du fonds Echiquier World Equity Growth

De son côté, David Ross, gestionnaire du fonds Echiquier World Equity Growth, sera lui paradoxalement fortement exposé sur les valeurs technologiques américaines dans sa stratégie globale. "Ces valeurs constituent la meilleure chance de battre les indices sur le long terme, d’autant que la hausse des taux de la Fed ne sera finalement pas aussi agressive que prévu. En ne regardant que le chiffre d’affaires, les Etats-Unis ne représentent toutefois que 30% de notre exposition."

David Ross a également descendu fortement son exposition sur les marchés européens en raison des incertitudes politiques et économiques qui pèsent sur notre région, pour se repositionner sur les marchés émergents "à un niveau que notre fonds n’avait plus atteint depuis longtemps". Et ici aussi, le gestionnaire est parvenu à dégager une performance légèrement positive en 2018.

Croissance structurelle

Mainfirst Global Equities se range également parmi les stratégies visant les actions de croissance. "Sur le long terme, la croissance des cours a tendance à suivre la progression des résultats", souligne Jan-Christoph Herbst (gestionnaire du fonds). Ce produit est investi dans une cinquantaine de sociétés qui bénéficient de tendances structurelles sur le long terme, notamment le changement climatique, la consommation digitale et le progrès technologique. Le portefeuille est assez harmonieusement réparti entre l’Amérique du Nord (un peu moins de 40% des actifs sous gestion), l’Europe (34%) et l’Asie (24%).

"Nous ne regardons pas un indice de référence, car ceux-ci reprennent souvent les vainqueurs du passé. Nous sommes par exemple peu exposés au secteur financier."

"Le commerce électronique représente un positionnement important car la croissance attendue reste importante."
Jan-Christoph Herbst
Gestionnaire du fonds Mainfirst Global Equities

Avec des noms comme Kering, LVMH ou Shiseido dans les principales positions du fonds, le secteur du luxe représente une exposition forte, notamment en raison de l’explosion attendue de la classe moyenne chinoise qui va consommer de plus en plus de grandes marques occidentales. "Le commerce électronique représente un autre positionnement important (Alibaba, Amazon.com), car la croissance attendue reste importante", indique encore Jan-Christoph Herbst (gestionnaire du fonds).

Grandes tendances

Avec une approche mixte, DPAM Invest B – Equities NEWGEMS Sustainable a toutefois très bien tiré son épingle du jeu durant les trois dernières années, avec une performance positive en 2018. "Nous visons sept grandes tendances comme le bien-être, le commerce et les paiements en ligne, la nanotech ou l’écologie; avec des poids qui vont aller de 5 à 25% des actifs sous gestion pour chacune", indique Quirien Lemey (gestionnaire du fonds).

"Les entreprises disruptives vont modifier en profondeur nos sociétés et nous évitons les segments qui vont subir leur concurrence."
Quirien Lemey
Gestionnaire du fonds DPAM Invest B – Equities NEWGEMS Sustainable

Sur chaque thématique, les gestionnaires vont regarder l’ensemble de la chaîne de production pour déterminer la manière la plus efficiente de se positionner, par exemple la production de batteries pour s’exposer sur les véhicules électriques.

"Ces entreprises disruptives vont modifier en profondeur nos sociétés et nous évitons les segments qui vont subir leur concurrence." Le fonds aura une exposition plus importante vers les moyennes capitalisations, qui sont moins suivies par les analystes boursiers avec un potentiel haussier plus important.

Il aura également un positionnement vers des sociétés plus classiques, comme Walt Disney ou Gilead Sciences, afin d’apporter plus de stabilité au portefeuille.

Faible volatilité

Du côté des stratégies value, le fonds Nordea Global Stable Equities se positionne sur des sociétés dont le profil est stable au cours de la dernière décennie, aussi bien au point de vue du résultat que du dividende.

"Nous visons des entreprises matures."
Christian Lehr
Senior Product Specialist chez Nordea AM

"Nous viserons donc des entreprises matures avec une équipe dirigeante expérimentée, une stabilité qui se retrouve également dans l’équipe de gestion dirigée par les mêmes gestionnaires depuis la création du fonds en 2006, ainsi que dans le taux de rotation des actifs qui tourne autour de 30% par an", indique Christian Lehr (Senior Product Specialist chez Nordea AM).

Cette stratégie sera complétée par une approche value pour la sélection de la centaine de positions qui entreront dans la composition du portefeuille, avec un accent fort porté sur le secteur des soins de santé (25% des actifs sous gestion).

Elle s’appuie également sur des actions à faible volatilité, un profil qui affichera une meilleure résistance lors des phases de baisse, et une très bonne participation dans les phases de hausse; avec une surperformance annualisée qui atteint 1,3% par rapport à l’indice MSCI World Minimum Volatility depuis la création du fonds.

"Je pense que cette stratégie constitue une alternative intéressante pour les investisseurs dans un climat de ralentissement macroéconomique, avec des révisions bénéficiaires qui se dégradent et qui toucheront davantage les valeurs de croissance que nos sociétés dont les profils sont plus stables", indique encore Christian Lehr (Nordea AM).

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content