Gestionnaires de fonds au long cours (1/7)

©Legg Mason Clearbridge US Aggressive Growth

Richard Freeman est à la tête du fonds Legg Mason Clearbridge US Aggressive Growth depuis 1983, lorsque cette stratégie a été lancée sur le marché américain.

Après avoir été l’analyste sur ce fonds pendant près de 10 ans, Evan Bauman est devenu son cogestionnaire en 2009. Ce fonds est remarquable à plusieurs titres et notamment par l’approche à extrêmement long terme adoptée par ses gestionnaires, qui changent typiquement deux ou trois positions chaque année sur la septantaine que le fonds compte.

Leur but sera donc typiquement de profiter d’une période de correction sur une entreprise attractive afin de constituer une position destinée à rester en portefeuille pendant plusieurs cycles économiques. C’est ainsi que le fonds a constitué historiquement des positions dans Facebook ou Twitter, ainsi que sur certains producteurs pétroliers américains lorsque le cours du brut avait dégringolé sous les 30 dollars par baril au début 2016.

Avec des actifs sous gestion qui approchent 1,8 milliard de dollars, ce fonds dispose d’une bonne base d’investisseurs qui apprécient cette philosophie d’investissement qui ne va généralement pas pousser à une exposition à des groupes technologiques affichant des valorisations anormalement élevées. "Je préfère être exposé à un secteur comme la biotech, où l’activité est protégée par des brevets, que de payer des multiples déraisonnables à un groupe comme Apple qui dispose d’une protection nettement mois efficace", estimait Evan Bauman lorsque nous l’avions rencontré l’année passée.

"Pour battre l’indice S&P 500 sur une durée de 35 ans, il ne faut pas suivre l’indice S&P 500 comme le font les ETF, mais oser être fondamentalement différent."
Richard Freeman
Gestionnaire du fonds Legg Mason Clearbridge US Aggressive Growth

L’histoire récente lui a donné tort jusqu’ici, avec Apple qui est devenu le premier groupe à dépasser les 1.000 milliards de dollars en terme de capitalisation boursière. "Pour battre l’indice S&P 500 sur une durée de 35 ans, il ne faut pas suivre l’indice S&P 500 comme le font les ETF, mais oser être fondamentalement différent. Nous pensons que 2018 pourrait ressembler à l’année 2000, avec un potentiel d’inflexion majeur dans les performances relatives des différents secteurs, et le risque est aujourd’hui très important dans des segments extrêmement peuplés du marché américain."

Fiche technique

Nom: Legg Mason Clearbridge US Aggressive Growth (ISIN: IE00B19ZB094)

Gestionnaires: Richard Freeman (depuis 1983), Evan Bauman

Stratégie: Le fonds est réputé pour sa gestion de long terme, avec un turnover extrêmement faible des positions, autour de 5% par an, soit une durée moyenne de rétention de 20 ans. Le fonds a également des biais sectoriels importants, notamment sur la santé et les sociétés biotech, sur la technologie et sur les pétrolières.

Principales expositions: Biogen, Amgen, Autodesk, UnitedHealth, Comcast, Allergan, Seagate, Anadarko, Broadcom, Twitter


Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content