Gestionnaires de fonds au long cours (2/7)

Edouard Carmignac ne doit plus être présenté aux investisseurs belges. À la tête de son fonds mixte flexible depuis 1989 – il a été rejoint par Rose Ouaba en 2007 –, il continue d’écarter vigoureusement la possibilité d’une retraite.

La crise financière de 2008 aura été un révélateur pour de nombreux investisseurs quant aux bienfaits d’une gestion flexible pour limiter le risque d’un portefeuille. La philosophie d’investissement se veut réactive, et fait un usage fréquent de produits dérivés afin de se couvrir, par exemple, contre le risque d’une hausse des taux dans un contexte de normalisation de la politique monétaire américaine, ou pour profiter de la baisse d’une devise qui serait jugée surévaluée.

En ayant obligatoirement 50% des actifs sous gestion exposés aux marchés obligataires et monétaires, la performance a souffert ces dernières années de la faiblesse des taux, tandis que l’équipe de gestion en actions a connu quelques changements. L’objectif de défense du patrimoine des investisseurs reste toutefois ancré dans l’ADN du fonds, et les actifs sous gestion (y compris le clone luxembourgeois créé en 2013) tournent autour de 22 milliards d’euros.

À la fin du mois de juin 2018, le fonds détenait près de 23% de ses actifs en cash, pour 30% sur les marchés obligataires (dont une part importante dans la dette bancaire) et 47% sur les marchés d’actions. Cette partie du portefeuille s’est orientée de manière très marquée sur l’Amérique du Nord (qui pèse plus de 60% de la poche actions) et sur les groupes internet, et notamment les réseaux sociaux (Facebook) ou sur les acteurs du commerce électronique (MercadoLibre ou Amazon.com). Carmignac Patrimoine est également exposé à plus de 60% à l’Europe sur la partie obligataire.

"Notre stratégie privilégie les investissements peu sensibles à ces aléas, soit principalement les sociétés américaines de technologie et les valeurs pétrolières qui continuent à bénéficier d’un rapport offre/demande favorable."
Edouard Carmignac
Gestionnaire du fonds Carmignac Patrimoine

Dans sa dernière lettre adressée aux investisseurs, Edouard Carmignac soulignait le risque d’un maintien des tensions géopolitiques. "Notre stratégie privilégie les investissements peu sensibles à ces aléas, soit principalement les sociétés américaines de technologie et les valeurs pétrolières qui continuent à bénéficier d’un rapport offre/demande favorable." Il estime également que les marchés émergents pourraient retrouver de l’attrait si les incertitudes venaient à être levées.

Fiche technique

Nom: Carmignac Patrimoine

(ISIN: FR0010135103 et LU1299305190)

Gestionnaires:

Edouard Carmignac (depuis 1989) et Rose Ouaba

Stratégie:

Le fonds peut s’exposer jusqu’à 50% aux marchés boursiers et peut devenir totalement liquide si les circonstances de marché l’exigent. Les gestionnaires ont une grande liberté dans leur allocation d’actifs, et protègent le portefeuille par une politique active de couverture, notamment pour les risques d’une hausse des taux.

Principales expositions:

Facebook, Hermes International, Amazon.com, MercadoLibre, Pioneer, HDFC Bank, EOG Resources

 

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content