Gestionnaires de fonds au long cours (5/7)

©Michel de Bray

Jan Boudewijns est à la tête du fonds Candriam Equities Emerging Markets depuis 1994. Son fonds affiche une progression annualisée proche de 5,5% durant la dernière décennie.

Candriam Investors Group dispose de plusieurs gestionnaires affichant une très longue expérience sur les marchés financiers. Jan Boudewijns est à la tête du fonds Candriam Equities Emerging Markets depuis 1994 et affiche un bilan qui reste parmi les meilleurs de sa classe d’actifs avec une progression annualisée proche de 5,5% durant la dernière décennie. Le fonds affiche une philosophie d’investissement qui est restée relativement constante ces dernières années. En 2014, Jan Boudewijns était déjà exposé à la Chine, ainsi qu’au développement du secteur technologique, deux options qui restent encore très largement représentées dans l’exposition actuelle du portefeuille.

Recul de 5% en 2018 

Après deux années de net redressement, les marchés émergents ont connu des moments moins favorables depuis le début de l’année. La poursuite de la normalisation de la politique monétaire américaine a provoqué une appréciation du dollar, ce qui constitue toujours un signal défavorable pour les marchés émergents. Ensuite, la montée des tensions commerciales entre les Etats-Unis et plusieurs pays émergents (Turquie, Russie, Chine) a contribué à augmenter la suspicion des investisseurs sur les actions de ces pays. En conséquence, le fonds de Jan Boudewijns affiche un recul d’environ 5% depuis le début de l’année, une performance qui reste toutefois globalement en ligne avec la classe d’actifs.

Pour autant, il reste résolument optimiste quant aux perspectives à long terme. "À leurs niveaux actuels, les actions émergentes présentent une opportunité attractive pour les investisseurs à long terme. Alors que la majorité des pays développés se situe aux derniers stades d’un cycle d’expansion, les pays émergents se trouvent seulement au début et sont soutenus par une croissance robuste de l’économie et des bénéfices. Le ratio d’endettement a même reculé dans de nombreux pays, et le risque d’inflation reste largement maîtrisé, soulignait récemment Jan Boudewijns dans une étude consacrée aux perspectives des marchés émergents. Enfin, autre argument en faveur des marchés émergents, les valorisations restent attractives, tant par rapport à leurs niveaux historiques que par rapport aux pays développés."

Fiche technique

• Nom: Candriam Equities Emerging Markets (ISIN: LU0056052961)

• Gestionnaires: Jan Boudewijns (depuis 1994) et Mohamed Lamine Saidi (depuis 2005).

• Stratégie: Le fonds est exposé sur environ une centaine de lignes individuelles, avec une fort biais géographique sur les valeurs asiatiques, qui représentent près de 75% des actifs sous gestion (dont environ 40% sur les actions chinoises). Plus de 50% des actifs sont en outre exposés sur les valeurs technologiques et financières.

• Principales expositions: Tencent, Alibaba, TSMC, Samsung, Naspers, China Construction Bank, Ping An, Vale, China Merchants Bank, NMC Health.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés