interview

"La réalité m'a rappelé l'importance de diversifier ses avoirs"

Koen Van de Maele est responsable de la stratégie d'investissement globale de Candriam.

Quelle est la principale leçon que vous ayez apprise en tant que gestionnaire de fonds?

Avant tout, qu’il faut rester humble. Personne n’est infaillible. Un bon gestionnaire se distingue simplement en prenant davantage de bonnes décisions d’investissement que de mauvaises. Il est important de commencer par définir une stratégie d’investissement, avec l’espoir d’obtenir les résultats attendus, mais en gardant toujours à l’esprit le "scénario du pire".

Quelles sont les facettes les plus difficiles de votre travail?

  • Âge: 38 ans
  • Gestionnaire depuis: 2001
  • Investit-il à titre personnel dans son fonds? Oui
  • Sa devise: "L’incertitude, les risques et le chaos constituent davantage des opportunités que des menaces."

Le monde tourne à une vitesse vertigineuse, avec un flux incessant et étourdissant de nouvelles. Le moindre événement dans le monde peut avoir un impact sur le prix de certaines actions et obligations. Heureusement, nous faisons appel à nos nombreux analystes pour filtrer et étudier les informations. Je suis convaincu que l’investissement professionnel est plus que jamais un travail d’équipe.

Quel fut votre meilleur investissement?

Au cours de l’été 2008, j’ai acheté des obligations subordonnées de plusieurs banques en dessous du pair. Entre-temps, ces obligations ont toutes été entièrement remboursées, même si le prix a temporairement chuté bien en deçà du prix d’achat.

"L’investissement professionnel est plus que jamais un travail d’équipe."

À quel âge avez-vous réalisé votre premier investissement? De quoi s’agissait-il?

Quand j’étais adolescent, on discutait déjà beaucoup investissements à la maison. J’ai réalisé mon premier placement dans un fonds (d’actions). C’est la manière idéale de se constituer un portefeuille diversifié avec un montant modeste.

Quelle fut votre plus grosse erreur en tant qu’investisseur?

Lorsque je travaillais pour mon ancien employeur, le personnel avait la possibilité d’acheter des actions de l’entreprise. Au fil des ans, j’ai donc accumulé un nombre important d’actions d’une seule et même société. Lorsque les cours se sont effondrés, la réalité m’a douloureusement rappelé à quel point il est important de diversifier ses avoirs. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés