Le fonds préféré de Bart Sebrechts, Merit Capital

©RV-DOC

Depuis mi-2015, la volatilité est montée en flèche sur les marchés financiers. Ce phénomène a provoqué de la nervosité chez les investisseurs qui, ayant encore à l’esprit le scénario catastrophe de 2008, se sont retirés de la Bourse dans un mouvement de panique. Et revenir sur les marchés boursiers dans un contexte agité n’est pas évident.

Il existe malgré tout des solutions susceptibles d’offrir une certaine sérénité aux investisseurs plutôt prudents, tout en leur permettant d’espérer un rendement décent. Il existe ainsi des fonds appliquant une stratégie alternative, qui permet d’obtenir un rendement proche du rendement à long terme des marchés d’actions et de bénéficier à la fois d’un taux de volatilité proche de celui des obligations. Ces résultats sont obtenus grâce à l’application d’une stratégie "long/short". D’une part, les actions sont achetées avec l’objectif de les revendre avec une plus-value ("long") et d’autre part, le gestionnaire prend des positions "short" sur des actions grâce auxquelles il réalise des bénéfices lorsque leur cours baisse. Cette approche permet de limiter la sensibilité du portefeuille par rapport à la volatilité du marché.

  • Code ISIN: LU0705071453
  • Frais annuels (2015): 2,38%
  • Frais d’entrée: Max. 2,00%
  • Risque: 1 2 3 4 5 6 7

Le fonds RAM Long/Short European Equity fund applique cette stratégie avec succès. Le processus d’investissement de ce gestionnaire est réalisé sur base d’une analyse systématique des données quantitatives des actions concernées. Le résultat: un portefeuille qui contient plusieurs centaines d’actions, avec des positions long et short.

Depuis son lancement en 2011, le fonds affiche un rendement moyen de 9,9% par an avec une volatilité qui n’a pas dépassé 7,1%. Au cours de certaines périodes de correction, le fonds a réussi à obtenir des résultats positifs.

Il n’est pas facile de comparer les fonds qui appliquent une stratégie long-short. Il vaut dès lors mieux évaluer les fonds sur base de leur objectif d’obtenir un résultat positif quelles que soient les condi tions de marché.

RAM L/S European Equity a réussi ce pari au cours des quatre dernières années, même s’il faut admettre que ce ne fut pas difficile vu le contexte boursier porteur. Le véritable test a eu lieu dans les premières semaines de 2016, où le fonds a suivi la tendance baissière du marché. Il faut également tenir compte des frais élevés. En plus des frais annuels de 2,38%, les investisseurs doivent s’acquitter d’une commission de performance sur le rendement positif affiché. En 2015, cette commission s’élevait à 1,73% sur base annuelle. La protection a un prix.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés