Le fonds préféré de Carlo-Luigi Grabau, Leleux

©RV-DOC

Allianz Discovery Europe strategy

Le climat économique reste incertain avec une croissance économique mondiale modérée, soutenue par la politique d’argent bon marché des banques centrales. Dans ce contexte, nous nous orientons principalement, via notre fonds de fonds Leleux Invest, vers des fonds qui appliquent une stratégie d’investissement alternative, basée sur des instruments dérivés dans une optique de couverture de risque. Un fonds que nous trouvons attrayant est Allianz Discovery Europe Strategy. Il investit dans des actions européennes, tant avec des positions "long" que "short", ce qui permet au gestionnaire de profiter à la fois des hausses et des baisses de cours.

  • Code ISIN: LU1304666305
  • Frais annuels (2015): 1,21%
  • Frais d’entrée: Maximum 2%
  • Classe de risque: 1 2 3 4 5 6 7

La stratégie appliquée est définie comme "equity market neutral". Le fonds prévoit un équilibre entre les deux types de positions, afin de réduire au minimum l’exposition au risque des actions. Il vise à protéger le capital et à engranger ensuite des plus-values via un arbitrage entre les différentes positions.

La sélection des actions est basée sur une analyse qualitative des fondamentaux des entreprises. Le fonds se distingue en matière de décisions d’investissement. Le gestionnaire tient par ailleurs compte du contexte macroéconomique.

Fin 2015, le fonds affichait un rendement de 5,7% sur cinq ans, avec une volatilité de 4%, ce qui correspond au niveau de risque des obligations. Le fonds permet donc de lisser les fluctuations de cours sans sacrifier le rendement.

Le point faible du fonds: il affiche des performances moins bonnes en période de faible volatilité du marché. Cette stratégie est également moins performante lorsque les inefficiences du marché diminuent.

Ce qu’en pense la rédaction

Ces dernières années, le fonds affiche des rendements qui présentent une faible corrélation avec les marchés d’actions. Par exemple, il a enregistré un rendement positif au cours de la mauvaise année boursière 2011 et un rendement nul lors de l’année porteuse 2014. Cette performance à contre-courant constitue en quelque sorte la force de ces fonds, qui remplissent à la perfection leur rôle sur le plan de la diversification. En particulier avec les marchés que nous connaissons actuellement, ces stratégies d’investissement méritent qu’on s’y attarde, étant donné leur exposition limitée aux risques inhérents aux marchés d’actions. Les investisseurs doivent cependant être conscients que le succès de ces fonds dépend en grande partie de la capacité des gestionnaires à opérer les bonnes sélections d’actions. À 1,84%, les frais facturés par la variante de ce fonds destinée aux investisseurs individuels sont relativement élevés.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés