interview

"Le marché mondial de la robotique devrait croître 4 fois plus vite que l'économie"

Karen Kharmandarian ©RV-DOC

Karen Kharmandarian fait partie de l’équipe de trois gestionnaires de Robotics, le premier fonds spécialisé en robotique et en intelligence artificielle de la maison de fonds suisse Pictet.

Pourquoi Pictet a-t-il lancé le mois dernier un fonds thématique axé sur la robotique?
Dans les prochaines années, le marché mondial de la robotique devrait croître de plus de 10%, soit quatre fois plus vite que l’économie. Les robots deviennent moins chers, plus rapides, plus intelligents et plus sûrs. Ils sont désormais accessibles aux petites entreprises. Le nombre de demandes augmente rapidement. Aujourd’hui, par exemple, la poste suisse utilise des drones pour distribuer dans les montagnes les colis de moins de 1 kg.

Trouve-t-on suffisamment d’opportunités en robotique pour garantir une diversification suffisante au niveau d’un portefeuille?

Notre principale position est Intuitive SurgicalQuotation, le leader mondial des robots utilisés en chirurgie. Aujourd’hui, l’entreprise n’a pas de concurrent.

Notre fonds compte une soixantaine d’actions. La capitalisation boursière moyenne se monte à 3,8 milliards d’euros. Il ne s’agit donc pas de petites entreprises. Ce vaste marché est dominé par les sociétés américaines. Nous avons divisé ce secteur en trois segments: l’automatisation industrielle, à savoir l’utilisation de robots appelés "cobots", comme aide à la fabrication dans certains processus. Nous avons ensuite les applications pour les consommateurs et les services, comme les robots utilisés en chirurgie. Et le troisième segment comprend la technologie qui permet aux robots de "voir", comme soutien au secteur de la fabrication des caméras.

Pouvez-vous donner un exemple d’entreprise qui se trouve dans votre portefeuille?

Fund finder

Dé­cou­vrez le Fund Fin­der: via cet outil vous n'avez pas seule­ment accès à des mil­liers de fonds, vous pou­vez aussi dé­ter­mi­ner le ni­veau de risque, soit en re­cher­chant la classe d’ac­tifs (par exemple ac­tions, obli­ga­tions, ga­ran­tie), soit en pro­cé­dant par ca­té­go­rie (ac­tions belges). Le Fund Fin­der vous per­met aussi d'y dé­ni­cher les fonds avec les meilleures pres­ta­tions et de les ana­ly­ser.

Notre principale position est Intuitive Surgical , le leader mondial des robots utilisés en chirurgie. Aujourd’hui, l’entreprise n’a pas de concurrent. Elle a déjà vendu 3.317 robots Da Vinci, le premier à être approuvé par l’autorité américaine de la santé, la FDA (Food and Drug Administration, ndlr). Un robot de ce type coûte 2 millions de dollars.

Vous avez décidé de ne pas investir dans des entreprises qui sont actives dans l’impression 3D. Pourquoi?

Nous reconnaissons que le secteur est très prometteur, mais la plupart de ces entreprises sont encore très jeunes, souvent fortement endettées et avec un important goodwill. Il est impossible aujourd’hui de distinguer qui seront les gagnants et les perdants. De grandes entreprises comme Canon commencent à s’intéresser à l’impression 3D et cela va probablement secouer le secteur. Mais les risques sont aujourd’hui trop importants.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés