Les 3 fonds préférés de Steven De Punt

©rv

Steven De Punt est administrateur délégué du conseiller en gestion patrimoniale anversois Fortuna Financial Group et est responsable de la sélection de fonds de tiers.

Fonds d’actions

DPAM DPAM New Gems Sustainable

Depuis le début de l’année 2014, les gestionnaires ont réussi – grâce à leur enthousiasme et leur expertise – à convaincre de miser sur de nouvelles opportunités. Leur choix d’actions est basé sur la recherche d’entreprises souhaitant façonner et améliorer l’avenir. Le fonds se concentre sur 7 thèmes: nanotechnologie, écologie, bien-être, génération Z, e-society, industrie 4.0 et sécurité. Le secteur du gaming en est un bel exemple.

En plus des grands noms du secteur technologique, le fonds s’intéresse surtout aux petites sociétés "out-of-the-box" qui apportent une touche de nouveauté. Par ailleurs, chaque investissement doit disposer d’un volet éthique. Une vision que nous partageons, car des études ont démontré que la durabilité était synonyme de levier de rendement.

Fonds

  • Interview avec les gestionnaires à l’origine du courrier incendiaire à Ontex: "Notre objectif n’est pas d’être populaires auprès des patrons"
  • Les fonds favoris de Steven De Punt
  • Obligations vertes: plus un marché de niche pour longtemps

Le supplément Fonds, ce mercredi 23/09, gratuit avec L'Echo.

Fonds obligataire

Flossbach von Storch Bond Opportunities

À cause des taux bas, qui devraient se maintenir au même niveau de manière prolongée, les fonds obligataires doivent, pour obtenir du rendement, afficher une vigilance permanente. C’est pourquoi notre préférence va aux maisons de fonds qui osent s’écarter des indices et suivre leurs propres convictions. Ce choix stratégique implique souvent une prise de risque.

Flossbach von Storch a démontré que ce n’était pas indispensable. En plus de son focus mondial et de la répartition habituelle entre obligations d’entreprises et souveraines, le fonds laisse de la place à des instruments moins connus comme les obligations et certificats convertibles. Par ailleurs, ils osent également acheter du papier dont l’échéance est un peu plus longue. Cette approche permet d’obtenir des rendements très supérieurs à ceux des indices et des stratégies comparables, sans devoir sacrifier la stabilité et la robustesse.

Fonds mixte

Banque de Luxembourg Global Flexible

Le gestionnaire Guy Wagner, qui dirige ce fonds depuis 2006, a démontré qu’une bonne répartition entre actions et obligations pouvait apporter de la stabilité et permettait de profiter du potentiel de hausse. Mais rares sont les gestionnaires de ce segment qui y arrivent. Du côté des actions, il opte traditionnellement pour la qualité, avec une préférence pour les biens de consommation défensifs, les soins de santé, la technologie et les sociétés aurifères.

Pour le volet obligataire, le fonds détient près de 100% d’obligations souveraines, avec une préférence pour les bons du Trésor américains. Cette répartition n’évolue pas beaucoup au fil du temps. Ennuyeux? Nous préférons le qualificatif "fiable" et nous apprécions la continuité. Pendant la turbulente année 2020, le gestionnaire semble une fois de plus avoir choisi le bon cocktail, car le fonds affiche un rendement positif depuis le début de l’année.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés