Les fonds de matières premières sortent du gouffre

Une carrière de minerai de fer exploitée par le géant Rio Tinto en Australie. ©Bloomberg

Les fonds de matières premières surfent sur la récente hausse des prix des matières premières. Mais attention, les différences entre les fonds peuvent être importantes.

Avec les prix record atteints ces derniers jours par le cuivre et le minerai de fer, on semble voir la fin du marché baissier dans lequel les matières premières se traînaient depuis 2010. La remontée des cours est poussée par la reprise économique et par l’accélération de l’évolution vers une économie plus verte. Les investisseurs cherchent également dans les matières premières une protection contre la hausse de l’inflation.

70%
Les fonds de matières premières affichent un rendement annuel allant de 20 à 70%.

La reprise des prix des matières premières est aussi une bonne nouvelle pour les fonds de matières premières, qui affichent sur une période d’un an des rendements (exprimés en euros) se situant entre 20 et 70%. Mais ceux qui ont acheté un fonds de matières premières il y a dix ans doivent encore faire face à une perte moyenne de 5% par an (en euros).

Des différences importantes

Les fonds de matières premières permettent de profiter indirectement de la hausse des prix des matières premières. Ils investissent généralement dans des entreprises comme des mines et des sociétés pétrolières. Les différences entre les fonds peuvent être importantes, selon les accents mis par les gestionnaires. Franklin Natural Resources investit par exemple plus de 60% dans le secteur énergétique, tandis qu’Isatis Global Natural Resources Flexible, géré par le Belge Boris Cukon, investit aujourd’hui surtout dans l’or, l’argent, l’uranium et le cuivre.

Fonds de matières premières

  • Les fonds de matières premières font partie des fonds les plus performants depuis le début de l’année.
  • À cause des grandes différences au sein de cette catégorie, les rendements peuvent fortement diverger d’un fonds à l’autre.
  • Ceux qui investissent dans des fonds gérés activement investissent généralement de façon indirecte dans les matières premières.

Dans ce groupe de fonds, certains gestionnaires optent pour un thème spécifique. Il suffit de penser aux fonds axés sur l’or ou aux fonds qui misent spécifiquement sur les métaux industriels. Le fonds World Mining de BlackRock en est un exemple. Avec un rendement de 32% (en euros) depuis le début de l’année, il fait partie des fonds les plus performants à l’heure actuelle.

Il est bien entendu également possible d’investir dans les matières premières via des trackers ou ETF (Exchange Traded Funds). Ces derniers suivent directement les prix des matières premières. Mais ici encore, on constate de grandes différences selon l’indice de référence. Dans l’indice S&P GSCI, les matières premières énergétiques, comme le pétrole et le gaz, représentent plus de 50% de l’indice, contre 40% dans l’indice Roger International Commodity et seulement 23% dans le Bloomberg Commodity Index. Les métaux industriels, qui se sont bien comportés au cours des derniers mois, représentent entre 10 et 20% de la plupart des indices.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés