Meet the fund manager | Gareth Witcomb, gestionnaire de fonds chez JP Morgan Asset Management

©RV-DOC

Gareth Witcomb est impliqué depuis 2005 dans la gestion de Global Balanced Fund de JP Morgan Asset Management. Il est aux commandes de ce fonds mixte depuis 2010.

Quelle est la principale leçon que vous ayez apprise en tant que gestionnaire de fonds?

Que les marchés financiers peuvent évoluer très rapidement et qu’ils sont difficilement prévisibles. En tant que gestionnaire, il faut tenir compte de tous les scénarios possibles et remettre constamment en question sa vision du marché.

Comment vivez-vous avec l’idée que vous gérez l’argent des autres?

Cela engendre de nombreuses responsabilités, parce que l’argent que les clients vous confient et que vous gérez pour eux constitue en quelque sorte leur espoir pour l’avenir: pourront-ils financer les études de leurs enfants, partir en vacances ou profiter d’une retraite confortable?

Quel a été votre meilleur investissement?

L’achat d’actions américaines après la crise financière mondiale. Depuis, elles ont fait mieux que le marché et continuent à bien se porter.

"En 2013, nous avons misé un peu trop rapidement sur une hausse des taux aux États-Unis."

Quelle a été votre plus grosse erreur en tant qu’investisseur?

En 2013, nous avons misé un peu trop rapidement sur une hausse des taux aux États-Unis. Les taux sont restés bas pendant bien plus longtemps que ce que nous avions prévu. Malgré la baisse du chômage, la banque centrale américaine a gardé le pied sur le frein parce que l’inflation restait faible.

Qui est votre gestionnaire de fonds préféré et pourquoi?

Je n’ai pas de gestionnaire préféré. Même si je suis plusieurs économistes pour qui j’ai beaucoup de respect. J’essaie de ne pas trop regarder du côté de la concurrence, car je risquerais de me disperser.

  • Gestionnaire de Global Balanced Fund depuis: 2005
  • Investit-il dans le fonds à titre personnel? Oui
  • Taille du fonds: 2,06 milliards d’euros

Que pensez-vous des entreprises belges?

Nous n’avons pas de préférence marquée pour les entreprises belges. De manière générale, nous sommes prudents à l’égard des actions européennes. Dans les circonstances de marché actuelles, nous préférons les valeurs américaines.

Ambitionnez-vous de faire mieux que le marché ou d’obtenir un rendement positif?

Dans notre fonds Global Balanced, nous essayons de faire mieux que notre indice de référence, qui devrait pouvoir afficher un rendement positif à long terme. En gérant le fonds activement, nous devrions par ailleurs générer des bénéfices supplémentaires, grâce à une stricte gestion des risques. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content