Branche 44: choisissez vous-même le niveau de risque

Ceux qui souhaitent naviguer de manière flexible entre investissements risqués et non risqués peuvent opter pour un produit de la Branche 44. À condition de disposer d’un horizon de placement relativement lointain et de rester attentif aux coûts.

Dans le monde de l’assurance, les produits financiers comprennent le mot "Branche" dans leur nom. Ainsi, les produits dits "Branche 21" consistent en une assurance-épargne offrant un rendement garanti, éventuellement couplé à une participation aux bénéfices. Vu que le rendement minimum est de 0%, le capital est toujours garanti et le produit ne peut donc pas afficher de pertes. Si ces produits d’épargne sont sans risque, ils ne permettent cependant pas d’espérer des rendements élevés. En 2019, alors que de nombreux marchés d’actions ont engrangé des hausses de plus de 20%, les rendements des produits Branche 21 n’ont guère dépassé 2%.

De l’autre côté du spectre on trouve les produits Branche 23, des fonds d’investissement liés à une police d’assurance. Ces fonds sont certes risqués, mais le risque dépend du type de fonds choisi. Les fonds mixtes – qui investissent à la fois dans des actions et des obligations – affichent ainsi un niveau de risque moins élevé que les fonds d’actions.

En raison des taux bas, les produits Branche 23 ont le vent en poupe, tandis que la demande pour des produits Branche 21 s’effrite. De nombreux épargnants hésitent néanmoins encore à passer de la Branche 21 à la Branche 23. C’est pourquoi les assureurs offrent depuis quelques années un produit Branche 44. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une combinaison d’un produit Branche 21 et Branche 23 (21+23 = 44).

Flexibilité

L’avantage de la Branche 44 est que l’épargnant peut lui-même décider du niveau de risque qu’il est prêt à prendre et de la répartition de son épargne entre les différents fonds, à condition que les produits correspondent à son profil de risque. "Le client jouit d’une grande flexibilité et peut choisir la façon dont il répartit les primes entre les deux volets, explique-t-on chez P&V. Nous sommes convaincus que la Branche 44 est le produit qui répond le mieux aux besoins actuels des clients pour qui la flexibilité est capitale. L’épargnant peut rapidement miser sur les tendances du marché et optimaliser le produit en fonction de la phase de vie dans laquelle il se trouve."

Une personne de 20 ans investira de préférence dans la Branche 23, alors que pour un sexagénaire, il est recommandé de se retirer de la Branche 23.
Tom De Troch
Fédérale Assurance

Chez BNP Paribas Fortis – où la Branche 44 n’est disponible que sous la forme d’une assurance-épargne pour les enfants – il est possible de combiner librement les produits. "Les fonds représentaient plus ou moins 30% du total des contrats conclus en 2019", peut-on entendre. Chez Belfius également, le choix est libre, à condition d’investir au moins 30% en Branche 21.

Cette flexibilité ne se limite pas à la répartition des primes entre les Branches 21 et 23. Il est également possible d’adapter celle-ci pendant la durée du contrat. "L’avantage du produit combiné, c’est que le client peut modifier la répartition des réserves accumulées et/ou des primes futures pendant le contrat. C’est surtout important au cours des dernières années, lorsque le client souhaite généralement réduire le risque lié à la Branche 23", explique-t-on chez P&V.

Le produit Vita Flex 44 de Fédérale Assurance offre également une grande flexibilité. "L’objectif est que le client puisse détenir le produit Vita Flex 44 pendant toute sa vie et le faire évoluer au fil des ans. Pour une personne de 20 ans, il est conseillé d’investir une part importante dans la Branche 23 car son horizon de placement est éloigné. À l’inverse, pour un sexagénaire, il est recommandé de se retirer (presque) entièrement de la Branche 23", explique Tom De Troch, directeur Vie.

Avec la Branche 44, le client peut optimaliser son produit d’investissement en fonction de la phase de vie dans laquelle il se trouve.
Julien Hayen
P&V

Même si la plupart des assureurs permettent de passer gratuitement d’une catégorie à l’autre, certains facturent des frais. Chez Bâloise, il est possible d’effectuer gratuitement un transfert par an de la Branche 23 vers la Branche 21. "Pour les autres changements, nous facturons des frais de 0,50%". Allianz autorise également un transfert gratuit par an et facture ensuite 0,50% de frais, avec un maximum de 100 euros. À l’inverse, le passage de la Branche 21 à la 23 est gratuit après un an, mais à concurrence de 10% des capitaux investis. "Si le montant concerné est supérieur à 10%, il arrive que nous facturions des frais de sortie", précise-t-on chez l’assureur. Il faut également être attentif au précompte mobilier si l’on revend un produit Branche 21 dans les huit ans suivant l’ouverture du contrat.

Autre possibilité: offrir le choix entre un produit d’investissement et un produit d’épargne. Dans une formule d’épargne, les épargnants font des versements dans le produit Branche 44 de manière régulière. Pour un produit d’investissement, il s’agit d’un versement unique.

"Ces deux formules sont disponibles dans le cadre de la Branche 44. Il est déjà possible de souscrire un contrat à partir de 1.000 euros pour le premier versement et de 25 euros pour tous les autres", explique-t-on chez Belfius.

P&V propose également les deux formules, mais l’assureur préfère clairement la formule d’épargne. "Nous sommes convaincus par les versements périodiques, car ils permettent d’optimiser le rendement du produit. En répartissant les versements dans le temps, on réduit l’impact de la volatilité. L’épargne régulière est donc la formule que nous recommandons en priorité à nos clients", explique-t-on chez P&V.

Avec notre offre de fonds, nous misons sur le long terme.
Tom De Troch
Fédérale Assurance

Un autre atout des produits Branche 44, c’est la possibilité de choisir parmi de nombreux fonds. Chez Belfius, le contrat KITE Bold propose 39 fonds maison et 28 fonds de gestionnaires externes. Chez Fédérale Assurance, les investisseurs peuvent choisir parmi 3 fonds maison et 6 fonds de tiers. "Nous misons sur le long terme. Les clients peuvent par exemple investir dans un fonds immobilier ou un fonds d’actions axé sur les changements climatiques."

P&V applique lui aussi le concept d’architecture ouverte. "Pour notre offre, nous collaborons avec Degroof Petercam Asset Management et Funds For Good. Nous ne suivons pas les modes et privilégions une offre de base dans laquelle la qualité prime sur la quantité. C’est pourquoi nous nous limitons à six fonds. Quatre d’entre eux sont des fonds ‘profilés’. Ils représentent le noyau dur de notre offre et correspondent à différents profils de risque. Nous proposons également un fonds d’actions européennes et un fonds mixte durable de Funds For Good", poursuit l’expert.

Planification patrimoniale

À l’instar des autres produits d’assurance-épargne, la Branche 44 offre des possibilités en termes de planification patrimoniale. Il est en effet possible de désigner un preneur d’assurance, un assuré et un bénéficiaire. Au moment du décès de l’assuré, le produit Branche 44 revient au bénéficiaire. Bien entendu, ce dernier devra s’acquitter des droits de succession et il faudra s’assurer que ce legs ne lèse pas les héritiers légaux. Il existe également des techniques permettant d’éviter le paiement des droits de succession, mais dans la pratique, cela implique que le testataire renonce à son contrôle sur le capital.

ATOUTS 

 

  • Grande flexibilité
  • Combinaison entre sécurité et rendement
  • Accès à des fonds de tiers

 

POINTS D’ATTENTION
  • Horizon de placement: au moins 8 ans pour la Branche 21
  • Frais parfois élevés

 

 

Comme il est possible de désigner un bénéficiaire, les fonds Branche 44 sont souvent utilisés pour épargner pour les (petits-)enfants. Les (grands-)parents restent propriétaires de la police d’assurance pendant toute la durée de leur vie et le (petit-)enfant perçoit le capital au moment du décès du (grand-)parent. AG Insurance propose la Branche 44 uniquement dans le cadre d’une assurance-épargne pour un enfant.

Coûts

Avant de souscrire un contrat Branche 44, il faut prendre en compte son horizon de placement. Les produits Branche 21 sont en effet soumis au précompte mobilier s’ils sont revendus dans les huit ans. Cela vaut donc aussi pour les contrats Branche 44.

Autre point d’attention: les coûts. La plupart des assureurs appliquent les mêmes droits d’entrée pour les produits Branche 21 et 23. "Nous ne souhaitons pas que les clients ou les courtiers se laissent influencer par les coûts au moment de faire leur choix", justifie-t-on chez P&V. Idem chez Belfius: "Les droits d’entrée sont définis sur la base du montant total investi dans KITE Mix." Même si l’horizon de placement est de huit ans, mieux vaut éviter les produits dont les droits d’entrée sont supérieurs à 3%. Car il faut y ajouter la taxe sur les primes d’assurance de 2%, perçue sur chaque montant investi.

L’avantage de la Branche 44, c’est qu’elle n’est pas soumise à la taxe boursière, alors que ceux qui achètent un fonds via leur banque devront s’acquitter d’une taxe de 1,32% s’ils revendent un fonds de capitalisation. Les fonds mixtes et obligataires échappent aussi à la taxe sur les plus-values. Celle-ci s’applique en revanche si vous achetez votre fonds via votre banque. Enfin, il y a les frais de gestion. Si les contrats Branche 44 permettent de choisir des fonds de tiers, il faut savoir que ces gestionnaires facturent des frais de gestion. Souvent, les frais des assureurs viennent s’ajouter à ceux des gestionnaires externes.  

KBC n’offre pas de produit Branche 44, mais les épargnants sont libres de combiner eux-mêmes un produit Branche 21 avec un contrat Branche 23.

Certains assureurs, comme Bâloise et P&V, proposent également des produits Branche 44 dans le cadre de l’épargne-pension ou de l’épargne à long terme. L’épargne-pension individuelle permet de verser jusqu’à 990 ou 1.270 euros et de bénéficier d’une réduction fiscale de respectivement 30 et 25%. L’épargne à long terme permet de verser 2.390 euros dans un produit Branche 44 et de bénéficier d’une réduction d’impôt de 30%. Cet avantage fiscal fait cependant partie du même "panier fiscal" que le crédit habitation. Tout le monde ne peut donc pas en profiter.

Belfius propose également la Branche 44 comme solution d’investissement fiscalement intéressante pour les entreprises, dans le cadre de l’EIP (Engagement Individuel de Pension) et de la CPTI (Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants). Certaines institutions financières – dont KBC – n’offrent aucun produit Branche 44. Les épargnants restent bien sûr libres de combiner eux-mêmes un produit Branche 21 et 23.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés