Coup de mou pour le rendement des fonds de pension en 2018

©BELGAIMAGE

Les fonds de pension belges ont affiché un rendement financier négatif en 2018 (-3,21%) qui a cependant rapidement été compensé grâce à la reprise des marchés en ce début d’année.

Après avoir enregistré de bons résultats en 2017 (5,28%), les fonds de pension belges ont vu leur rendement tomber en territoire négatif l’an dernier, révèle l’enquête annuelle menée par PensioPlus auprès d’un échantillon représentatif de 63 Institutions de retraites professionnelles (IRP) belges gérant un patrimoine global de 22,6 milliards d'euros. Le rendement moyen pondéré de investissement est tombé à -3,21% pour l’année 2018

Grâce à la reprise des marchés depuis le début de l’année, on a toutefois assisté à un retournement rapide de la situation : à la fin février 2019, les fonds de pension ont affiché un rendement de 2,2%

2018 a, il faut le dire, été marquée par un certain nombre de corrections liées auxincertitudes relatives au Brexit et aux tensions géopolitiques internationales. Le ralentissement de la croissance mondiale, l’anticipation de l’arrêt des injections de liquidités par la BCE et le resserrement monétaire de la Réserve fédérale américaine ont ainsi joué un rôle majeur, précise le communiqué. 

Plusieurs évolutions fondamentalement positives (emploi, résultats des entreprises et situation outre-Atlantique) ont permis de renverser la tendance, mais les perspectives de croissance restent mitigées, souligne PensioPlus.

A long terme, les affiliés sont de toute façon protégés par la garantie légale de rendement minimum, rappelle PensioPlus, ajoutant que les fonds de pension belges résistent au stress et que les ratios de financement restent très solides (137% à court terme et 114% à long terme).

A l’horizon 2018, les actifs se répartissent comme suit: obligations (48%), actions (37%), autres placements (8%), immobilier (4%), liquidités (2%). 

"Une pension complémentaire de qualité et efficace est devenue indispensable pour tout le monde."
Philippe Neyt
Président de PensioPlus

Renforcer le 2e pilier, une priorité

Dans la perspective des élections fédérales, PensioPlus a rédigé un memorandum pour réclamer le renforcement du deuxième pilier de pension. La pension complémentaire est devenue indispensable pour tous, insiste le communiqué.

PensioPlus invite ainsi chacun à se constituer un capital de pension complémentaire le plus rapidement possible, dès le début de sa carrière et juge nécessaire de prévoir un système de contribution d'au moins 3% du salaire. L'institution souligne également la nécessité de veiller à la gestion des coûts générés à tous les niveaux (frais de gestion, d'administration, frais liés à réglementation financière).

Pour conclure, PensioPlus souligne que les fonds de pension doivent investir à long terme dans l'économie réelle pour être en adéquation avec les pensions complémentaires. C'est à ses yeux le meilleur moyen d'obtenir un rendement adéquat et de se protéger de l'inflation. D'autant que la volatilité croissante des obligations les rend moins sures.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect