Quelles performances attendre des fonds émergents?

Le Premier ministre néerlandais en visite sur un chantier à Hong-Kong en avril 2018. ©ANP

La plupart des fonds d’actions émergentes ont à peine récupéré la correction d’avril 2015 à février 2016. Les gestionnaires se montrent optimistes, certains évoquant une croissance à deux chiffres cette année en Bourse.

Les fonds investis en actions émergentes ont connu un début d’année négatif, avec des reculs pour la plupart des fonds de notre échantillon. Ils sortent en outre d’une période de trois années de performances relativement modestes, la plupart des fonds ayant à peine récupéré la correction intervenue entre avril 2015 et février 2016 sur cette classe d’actifs.

Deux caractéristiques des fonds repris dans notre échantillon sont la taille et la volatilité des performances: la plupart des produits affichent des actifs sous gestion dépassant le milliard d’euros, tandis que les performances ont tendance à se lisser sur une période de 5 ans, mais les écarts de performance sur les échéances plus courtes sont nettement plus importants.

Pas d’effet Trump

En tête du classement des fonds disponibles pour les investisseurs particuliers, le fonds de Candriam Investors Group se caractérise par une performance supérieure à ses concurrents sur toutes les échéances. Jan Boudewijns, gestionnaires du fonds, indique que les économies émergentes vont continuer à concentrer la majeure partie de la croissance future au niveau mondial. "En outre, les mesures tarifaires décidées par l’administration Trump n’auront pas vraiment d’impact sur les perspectives de ces économies, et les investisseurs ont continué à affluer sur cette classe d’actifs."

"Les nombreuses incertitudes plaident pour une approche diversifiée sur des sociétés de qualité sur un ensemble de pays et de secteurs."
Jan Boudewijns
Gestionnaire Candriam Investors Group

Les marchés émergents se sont stabilisés depuis le mois de février en raison d’attentes inflationnistes qui demeurent favorables, avec des niveaux historiquement bas atteints dans des pays comme le Brésil ou la Russie, et de données en amélioration pour les échanges commerciaux. "La croissance s’améliore, non seulement en termes nominaux, mais également au niveau de la qualité", souligne Jan Boudewijns.

Dans un contexte d’amélioration synchronisée de la croissance mondiale, le portefeuille de Candriam est exposé davantage à des segments plus cycliques, notamment les groupes pétroliers, les financières et les valeurs technologiques. "Il existe toutefois de nombreuses incertitudes à l’heure actuelle (politique de la Fed, le dollar, la géopolitique) qui plaident pour une approche diversifiée sur des sociétés de qualité sur un large ensemble de pays et de secteurs", précise Jan Boudewijns.

Croissance à 2 chiffres en Bourse

Chez JPMorgan Asset Management, Luke Richdale, head of emerging markets, souligne que la forte croissance des résultats lors des dernières années ne s’est pas traduite par une hausse similaire des cours et que les valorisations sont devenues relativement plus attractives, notamment pour les marchés asiatiques. "Nous restons optimistes quant aux perspectives offertes par ces marchés, et nous surpondérons actuellement des secteurs comme l’assurance (faible pénétration, notamment en Chine), les financières (hausse des marges d’intérêt) et les sociétés exposées à la consommation privée."

"Le redressement des résultats devrait se faire sur une base beaucoup plus large qu’en 2017, où il s’était surtout concentré sur le secteur technologique", estime Anuj Anora, gestionnaire de portefeuille en actions émergentes chez JPMorgan AM. Il s’attend à un rythme de progression des résultats tournant entre 10 et 13% pour 2018, avec des performances à deux chiffres pour les marchés boursiers. Il estime également que la Chine a fait beaucoup d’efforts pour assainir son système financier et réduire ses surcapacités dans les secteurs industriels, et représente aujourd’hui un risque moins important que par le passé.

Enfin, chez Janus Henderson, Glen Finegan, head of global emerging markets equities, met en évidence les perspectives offertes par les sociétés familiales sur ces marchés. "Ces entreprises ont un horizon d’investissement plus long, ont généralement les moyens de faire des acquisitions durant les périodes de crise tout en protégeant les intérêts des actionnaires, et savent se montrer dynamiques et flexibles. Dans un monde émergent où les protections légales sont parfois inefficaces, la réputation de certaines équipes dirigeantes constitue souvent un bon garde-fou."

C’est la raison pour laquelle il est relativement peu exposé aux entreprises étatiques, mais également au secteur technologique asiatique. "Il existe de nombreuses questions quant à la gouvernance des structures au travers desquelles il est possible d’investir dans ces grands groupes chinois, avec très peu de preuves d’un alignement des intérêts des dirigeants avec ceux des actionnaires minoritaires." Il apprécie dans cette optique des noms comme le groupe chilien Antofagasta, le conglomérat indien Aditya Birla, ou le producteur d’automobile indien Tata Motors.

©Mediafin

Fonds vedette
  • Candriam SRI Equity Emerging Markets
  • ISN: LU1434523954
  • Gestionnaire: Jan Boudewijns
  • Le fonds de Candriam adopte une stratégie bottom-up concentrée sur une centaine de valeurs, avec un biais vers les valeurs de qualité disposant d’un profil de croissance rapide. Le fonds intègre également une approche ISR (investissement socialement responsable) et vise à sélectionner les sociétés les plus respectueuses de critères ESG (environnementaux, sociaux et gouvernementaux) et les mieux placées pour tirer un avantage des grands défis actuels au niveau du développement durable de nos sociétés. Le portefeuille est actuellement très largement exposé à l’Asie (70%), dont 30% sur les marchés les plus développés (Hong-Kong, Taiwan, Corée du Sud).
  • Principaux secteurs: technologie et secteur financier.
  • Principales positions: Tencent, Taiwan Semiconductors, Naspers, Ping An, Baidu.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content