interview

Stéphane Mercier: "Ce sont surtout les optimistes qui réussissent dans la vie."

©wim kempenaers (wkb)

Stéphane Mercier gère le fonds Merclin Global Equity Fund depuis 2003. Il s'agit d'un fonds d'actions mondiales qui comptabilise 900 millions d'euros d'actifs sous gestion.

Quelle est la principale leçon que vous avez apprise en tant que gestionnaire ?

C’est une question difficile : j’ai appris tellement de choses ! Par exemple, la puissance des intérêts composés est très importante. Cela mériterait de faire l’objet d’un cours spécifique dans les écoles. Donnez du temps à vos investissements et ne regardez pas les cours de Bourse tous les jours. Les fluctuations à court terme n’ont aucune importance. Une autre leçon : ce sont surtout les optimistes qui réussissent dans la vie. De nombreux gestionnaires ont un QI élevé, mais ils ont tendance à voir des problèmes partout.

Comment vivez-vous avec l’idée que vous gérez l’argent des autres ?

  • Âge: 43 ans
  • Gestionnaire de Merclin Global Equity depuis: 2003
  • Investit-il à titre personnel dans son fonds? Oui
  • Sa devise: ‘Keep it simple!’

Si vous vous concentrez uniquement sur les entreprises de qualité générant un cash flow stable, si vous ne payez pas des prix fous pour acquérir des actions et si vous évitez toute forme de spéculation, vous éviterez déjà pas mal de problèmes.

Quel fut votre meilleur investissement ?

Berkshire Hathaway, le holding de Warren Buffett. Nous n’avons pas obtenu le meilleur rendement en termes de pourcentage, mais certainement en chiffres absolus sur le portefeuille, étant donné que nous avons acheté une position importante au bon moment.

A quel âge avez-vous réalisé votre premier investissement ?

A la fin des années 1980, sur le conseil d’une newsletter spécialisée en investissements et d’un courtier en Bourse, j’ai acheté les trois actions les plus populaires de l’époque : Olivetti, Alcatel et Union Minière. Je n’ai jamais perdu aussi rapidement 30% de mes avoirs. Ce fut ma première grande leçon : ne pas suivre le troupeau.

Qui est votre gestionnaire de fonds préféré et pourquoi ?

J’ai énormément de respect pour Jean-Marie Eveillard, d’Eagle Funds. Il a perdu beaucoup de clients à la fin des années 1990 parce qu’il refusait de suivre l’euphorie générale, et qu’il affichait par conséquent des résultats décevants. Il a alors déclaré : " I prefer to lose half my clients than half my clients’ money. " Après le krach, ses fonds ont connu un énorme succès...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés