La prime sur les Green Bonds va probablement augmenter

La volonté des pouvoirs publics de financer la transition énergétique de leurs économies soutient l'engouement autour des obligations vertes. ©Getty Images

Les obligations vertes connaissent un nouvel engouement depuis la pandémie. Elles génèrent aussi de meilleurs rendements qui devraient encore augmenter, selon les experts.

Depuis plusieurs années, le marché des obligations vertes est en plein boom. Alors qu’il représentait encore moins de 100 milliards de dollars en 2016, il a enregistré des émissions de 226 milliards de dollars en 2020. Et la taille du marché devrait dépasser les 1.000 milliards de dollars durant les prochains trimestres. Pour rappel, une obligation verte est émise par des gouvernements ou des entreprises pour financer des projets ayant des avantages environnementaux.

1.000
milliards de dollars
La taille du marché des obligations vertes devrait dépasser les 1.000 milliards de dollars durant les prochains trimestres.

L’explication de cet engouement provient de la volonté des pouvoirs publics de financer la transition énergétique de leurs économies. Saida Eggerstedt, responsable Crédit durable de Schroders, souligne que "la reprise après la pandémie mondiale a alimenté cette expansion, les gouvernements du monde entier cherchant à s’engager à atteindre des objectifs environnementaux ambitieux". La Commission européenne a annoncé que 30% du plan de relance de l’UE devait être financé de cette façon. L’émission du gouvernement allemand de septembre 2020 a suscité des demandes de 33 milliards d’euros pour une émission de 6,5 milliards d’euros, en raison d’une demande de nombreux gestionnaires d’actifs qui cherchent à "verdir" leurs portefeuilles obligataires.

Accès par les fonds

À l’origine surtout utilisé par les émetteurs souverains européens, le marché des Green Bonds est de plus en plus occupé par les entreprises ou par les pays émergents. Pour un particulier, la manière la plus simple pour accéder à ce marché est d’investir dans les fonds dédiés spécifiquement à cette classe d’actifs, soit une grosse dizaine de produits commercialisés sur le marché belge. L’historique de performance de ces produits dépasse toutefois rarement quelques années, de sorte qu’une analyse de long terme ne peut pas encore être réalisée.

"En plus d’être vertueuses pour l’environnement et la société, les obligations durables génèrent aussi de meilleurs rendements financiers."
Volker Schmidt
Gestionnaire de portefeuille chez Ethenea

"En plus d’être vertueuses pour l’environnement et la société, les obligations durables génèrent aussi de meilleurs rendements financiers", souligne Volker Schmidt, gestionnaire de portefeuille chez Ethenea. Le rendement d’un fonds investi en obligations vertes est en principe identique, voire légèrement supérieur à celui d’un fonds obligataire traditionnel. "Les émissions durables sont aujourd’hui très recherchées, et il y a de plus en plus un malus à ne pas être vert dans le portefeuille obligataire", conclut Frédéric Salmon, gestionnaire de fonds chez Pïctet Asset Management, qui indique également que cet écart de performance est de nature à augmenter durant les prochaines années au vu des contraintes règlementaires qui vont entrer en vigueur et soutenir la demande pour ces émissions.

En résumé

Quel produit?

Il existe désormais une grosse dizaine de fonds investis en obligations vertes sur le marché belge.

Quelle performance?

Le rendement de ces produits est identique voire légèrement supérieur à ceux des fonds investis plus largement sur les marchés obligataires.

Quelle taille?

La taille du marché devrait dépasser 1.000 milliards d’euros d'ici à 2022.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés