14% des Belges consultent Wikifin.be

©FSMA

Pour faire de bons choix en matière de finances personnelles, l’éducation financière doit être continue tout au long de la vie. Grâce à Wikifin, les Belges disposent d’un outil performant.

Un Belge sur 5 (18%) trouve que ses connaissances en matière de finances personnelles sont relativement bonnes et 6 répondants sur 10 (63%) jugent leurs connaissances moyennes. Ces statistiques ressortent de la dernière enquête menée par l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) sur le niveau d’éducation financière en Belgique.

"Il est frappant de noter qu’il y a très peu de cohérence entre l’évaluation que font les personnes de leurs propres connaissances et le score qu’elles obtiennent au questionnaire sur les connaissances", explique Hans Knapen, Project manager Éducation financière à la FSMA.

"Ces bons résultats nous encouragent à poursuivre nos efforts."
Jean-Paul Servais
Président de la FSMA

Selon André Laboul, chef de la division des affaires financières à l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), c’est une tendance qui se rencontre partout dans le monde. "Par exemple, 75% des Américains pensent avoir de bonnes connaissances en matière de finances personnelles et qu’ils n’ont dès lors pas besoin de se renseigner davantage sur le sujet. Mais quand nous les soumettons à des questions assez simples en la matière, seuls 14% répondent correctement."

C’est le signe qu’il ne suffit pas de croire avoir des connaissances financières suffisantes pour effectuer de bons choix. D’après les conclusions de la FSMA, l’éducation financière doit par conséquent se pencher à la fois sur:

1. les connaissances (la valeur de l’argent dans le temps, l’intérêt sur emprunts, les risques et les rendements, les intérêts composés, l’inflation, la diversification,…);

2. le comportement, c’est-à-dire comment traiter les questions d’argent (réfléchir et comparer avant d’acheter, établir un budget, payer ses factures à temps,…);

3. les attitudes financières, cette notion correspond au ressenti du consommateur (je vis au jour le jour, je tire plus de satisfaction en dépensant mon argent qu’en l’économiser pour le futur,…).

Solutions

Pour améliorer l’éducation financière des Belges, la FSMA a lancé Wikifin il y a 2 ans. Ce portail spécialement dédié à l’information financière a enregistré depuis 1,7 million de visites. Son simulateur de compte d’épargne a été utilisé 400.000 fois, celui de l’immobilier 100.000 fois et plus de 110.000 Belges ont participé au quiz pension.

"Je me réjouis de ces excellents résultats, qui nous encouragent à poursuivre nos efforts", a déclaré Jean-Paul Servais, son président. "Désormais, 14% des Belges connaissent Wikifin."

Pour les jeunes, Wikifin est encore en train de développer des outils pédagogiques pour les enseignants.

Enfin, Kris Peeters, le ministre en charge de la Protection des consommateurs, a annoncé que le SPF Économie et la FSMA allaient prochainement réaliser des initiatives coordonnées afin de renforcer le succès de Wikifin.

Cela semble être une nécessité au vu des quelques résultats de l’enquête.

Les résultats de l’enquête

- Seule 1 personne sur 3 compare plusieurs fournisseurs lors de l’achat d’un produit financier (comme une assurance ou un crédit hypothécaire par exemple).

- 1 personne sur 4 est disposée à prendre des risques en épargnant ou en investissant. Cette tendance se marque surtout chez les hommes et chez les personnes dotées de revenus élevés.

- 25% des répondants indiquent ne pas être bien préparés pour leur retraite. Et 18% des plus de 65 ans estiment l’avoir très mal préparée. Cela doit inciter les plus jeunes à prendre des mesures pour mieux anticiper leurs vieux jours.

- Un ménage sur 2 n’établit pas de budget. En outre, 25% des répondants indiquent qu’ils ne parviendraient pas à payer des frais importants imprévus — équivalents à leurs revenus mensuels — sans emprunter ou demander de l’aide à des proches.

- Un Belge sur 10 tient moins d’1 mois en cas de perte de revenus, alors que 6 Belges sur 10 établissent des objectifs financiers à long terme et essayent de s’y tenir.

- Deux personnes sur 3 ont placé de l’argent sur un compte d’épargne au cours des 12 derniers mois. En revanche, une personne sur 5 ne parvient pas à économiser de façon active.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content