Fuld, le retour du "gorille" à New York

©REUTERS

Dick Fuld, l’ancien patron de Lehman Brothers, effectue un discret come-back.

C’est le retour du "gorille", celui qui a été accusé d’avoir creusé la tombe de Lehman Brothers en 2008. Un adorateur de Rocky. "Ce qui compte, ce n’est pas de savoir si vous frappez fort, mais si vous êtes capable de vous relever après avoir été jeté au sol", a-t-il affirmé un jour.

Richard "Dick" Fuld, 71 ans, tente de se relever. En 2009, il avait rejoint la firme de conseils aux PME, Matrix Advisors, à New York. Cette semaine, on a appris que Matrix Wealth Partners, une autre société du même groupe, était rebaptisée Matrix Private Capital Group, avec à la clé une volonté d’expansion en Floride et en Californie. La firme, dont Fuld est le CEO, va offrir des investissements en private equity et dans des portefeuilles d’actions "long-short".

Ironie de l’histoire, à l’époque de la chute de Lehman, Fuld avait accusé les vendeurs à découvert (short-sellers) d’avoir accentué les problèmes de la firme. En réalité, Fuld n’a jamais admis sa responsabilité dans la chute de Lehman. Auditionné par les parlementaires américains, il avait pointé celle du gouvernement de l’époque qui avait abaissé les standards pour accorder des prêts immobiliers. Et il s’est toujours demandé pourquoi en 2008, Lehman fut la seule banque à ne pas être sauvée par les autorités.

Le surnom de "gorille", il le doit à ses méthodes de management et à son caractère ténébreux et arrogant. Certains ex-cadres de Lehman l’ont même qualifié d’incompétent, en particulier dans le domaine des produits financiers dérivés. Un magazine est allé plus loin encore en lui décernant le titre, peu enviable, de "plus mauvais CEO de tous les temps".

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content