analyse

Les fonds vedettes disponibles en version "assurance"

©Vincent Dubois

Les dernières mesures fiscales annoncées par le gouvernement constituent un effet d’aubaine évident pour les produits d’assurance de branche 23 en comparaison avec les fonds d’investissement classique. De nombreux assureurs fonctionnent en architecture ouverte et donnent accès à des fonds étonnants.

La taxe sur les comptes-titres (0,15% à partir de 500.000 euros) ne vise en effet pas les fonds détenus au travers d’un produit d’assurance-vie de branche 23. Ces produits ne sont en outre pas soumis au précompte mobilier sur les revenus distribués ni à la taxe sur la plus-value réalisée sur la partie du portefeuille investie en obligations.

Il y a quand même deux inconvénients pour les investisseurs en branche 23. Des frais de 2% sont prélevés sur chaque prime versée, alors que de nombreux fonds peuvent être achetés sans frais auprès de plusieurs distributeurs de fonds. De plus, une sortie de branche 23 comporte souvent des frais durant les trois à cinq premières années.

Il existe grosso modo deux types d’assureurs actifs dans les produits de branche 23. Ceux qui fonctionnent en architecture fermée, et dont l’offre se limite aux fonds gérés par le gestionnaire qui appartient au même groupe. Si certains de ces produits peuvent être de bonne qualité, se limiter aux fonds maison empêche dans nombre de cas d’accéder aux meilleurs fonds disponibles sur une classe d’actifs. La solution sera donc de passer par un assureur ou un banquier qui fonctionne en architecture ouverte, et qui peut proposer des produits performants parmi les plus populaires sur le marché belge. Tous les acteurs qui fonctionnent de cette manière proposent aujourd’hui plusieurs fonds mixtes flexibles, et la plupart proposent également une ou deux alternatives sur les grandes classes d’actifs.

Assureurs

Du côté des assureurs, Generali s’est lancé à corps perdu dans la voie de l’architecture ouverte, soutenu par un réseau très actif de courtiers indépendants. Le catalogue est un condensé de ce qui se fait de mieux dans la gestion mixte flexible, avec des fonds comme R-Valor, M & G Optimal Income, M&G Dynamic Allocation, Keren Patrimoine, Flossbach von Storch Multiple Opportunities, Echiquier Arty, Ethna Aktiv/Ethna Dynamish, DNCA Invest Eurose et bien entendu Carmignac Patrimoine. Mais Generali propose également des produits plus thématiques comme CPR Silver Age (vieillissement de la population) ou Funds For Good Cleantech, mais pour ainsi dire pas d’offre sur des classes d’actifs comme les actions ou les obligations hormis deux fonds globaux: Carmignac Global Bonds ou Fidelity World Fund.

Allianz a aussi fait le pari d’une large ouverture vers les fonds de tiers avec la gamme Allianz Excellence, en mettant moins l’accent sur les fonds mixtes flexibles (même si nous retrouvons Carmignac Patrimoine, Flossbach von Storch Multiple Opportunities, R-Valor, M & G Dynamic Allocation et M&G Optimal Income), avec davantage de variété au niveau des produits au travers des gammes de trois gestionnaires externes (Oddo AM, Carmignac Gestion et PIMCO) en plus des fonds maison d’Allianz Global Investors. Il est donc possible chez Allianz de faire une allocation plus précise en se positionnant sur le haut rendement ou les actions japonaises.

Autre acteur de poids sur le marché belge, Delta Lloyd Life permet également aux clients d’accéder à quelques grands classiques de la gestion mixte flexible (les mêmes que chez Allianz, auxquels il faut ajouter Ethna Aktiv ou DNCA Invest Eurose), le reste du portefeuille étant constitué de produits plus originaux, sur les actions (BL Emerging Markets, Carmignac Emergents, Echiquier Agressor, Invesco Pan European Equity, Fidelity America/Pacific/World, Skagen Kon-Tiki) ou les matières premières (Carmignac Commodities). À noter que l’offre de Delta Lloyd se caractérise également par les produits durables de Triodos ou à vocation sociale de Funds For Goods.

Ergo Life offre également l’accès à plusieurs produits intéressants et relativement diversifiés, avec des fonds spécialisés en matières premières (BlackRock Mining, BlackRock Gold, Degroof Energy), actions globales (Petercam Equities World Sustainable) ou infrastructure (EdR Infrastructure). L’offre met aussi l’accent sur les actions à dividende (JPM Income Opportunity, BlackRock European Equity Income) ou les produits obligataires (Petercam Bond Universalis, Carmignac Sécurité, JPM Global Strategic Bond). Le reste de l’offre est bien entendu constitué de fonds mixtes flexibles (BlackRock Global Allocation, Carmignac Patrimoine, BL Global Flexible, Aktiv-E).

Bâloise propose proportionnellement moins de fonds externes, avec seulement deux fonds mixtes flexibles (l’inévitable Carmignac Patrimoine et BlackRock Global Allocation) et une petite dizaine de fonds plus typés de gestionnaires tels que Fidelity, Capfi Delen AM, BlackRock ou Carmignac Gestion.

Et les banques?

À côté des assureurs, quelques banquiers se positionnent plus clairement dans le domaine de l’architecture ouverte. À côté des fonds maison, Argenta propose ainsi une sélection de fonds de Carmignac (6 fonds), Degroof Petercam Asset Management (5 fonds), Edmond de Rothschild Asset Management (6 fonds) ainsi qu’un petit fonds allemand (GS & P Kapital Fonds Family Business) spécialisé dans les entreprises familiales. Parmi les classes d’actifs abordées, nous trouvons ici des fonds assez peu fréquents, notamment dans le haut rendement, l’agriculture, les actions indiennes ou chinoises et l’infrastructure.

Beobank offre l’éventail le plus complet, ce qui n’est pas étonnant vu que le groupe est un pionnier de l’architecture ouverte en Belgique: une soixantaine de fonds externes piochés dans les gammes d’une grosse dizaine de gestionnaires externes, avec une majorité de grands gestionnaires internationaux (Amundi, BlackRock, Fidelity, Franklin Templeton, RobecoSAM, Invesco, JP Morgan, Schroders) auxquels s’ajoutent La Française AM et l’inévitable Carmignac Gestion.

Belfius est la seule grande banque à proposer également des produits de branche 23 en architecture ouverte (Belfius Invest Top Funds Selection), qui reprend les fonds d’une quinzaine de gestionnaires, avec une moitié de fonds mixtes flexibles (Ethna, Carmignac, BlackRock, JPMorgan) et l’autre moitié de fonds plus spécialisés sur une classe d’actifs, comme Templeton Asian Smaller Companies (le fonds du "gourou" des émergents, Mark Mobius), Robeco US Large Cap, Aberdeeen Global Japanese Equities, Fidelity Emerging Market Debt, Robeco High Yield Bonds ou Invesco Pan European Structured Equities.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content