Mithra va tester l'Estetrol pour une nouvelle indication

©Dries Luyten

Mithra a reçu la désignation de médicament orphelin de l’Agence européenne des médicaments pour l’utilisation de l’Estetrol dans le traitement de l’encéphalopathie néonatale.

Pour Mithra , l’œstrogène naturel Estetrol semble décidément plein de ressources: l’entreprise liégeoise a reçu la désignation de médicament orphelin de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour l’utilisation de l’Estetrol (ou E4) dans le traitement de l’encéphalopathie néonatale, cause de mortalité importante chez les nouveau-nés et bébés presque à terme.

Cette désignation fait suite à des résultats précliniques prometteurs menés en collaboration avec l’ULg, de l’utilisation de l’Estetrol pour l’encéphalopathie hypoxique ischémique (EHI), un sous-groupe de l’encéphalopathie néonatale qui représente entre 50% à 80% des cas.

"Les limites des options de traitement actuelles mettent en évidence un besoin médical non satisfait."
François Fornieri
CEO de Mithra

Suite à ce statut reçu de l’EMA, Mithra prévoit de lancer son étude sur les propriétés neuroprotectrices de l’E4 pour l’EHI sur les deux prochaines années et cherche un partenaire pour initier le développement clinique. Le statut de médicament orphelin permet aux firmes pharmaceutiques de pouvoir bénéficier de certains avantages pour développer ces molécules qui ne seraient pas ou peu rentables étant donné le faible nombre de patients. L’EHI affecte environ 30.000 nouveau-nés chaque année en Europe et aux USA. C’est une conséquence de la réduction d’apport en sang ou en oxygène au cerveau du bébé avant, pendant ou juste après la naissance. Elle entraîne des décès chez environ 25% des nourrissons qui en sont affectés. Elle est aussi responsable de troubles neurologiques sévères et d’une invalidité à long terme. "Les limites des options de traitement actuelles en termes d’efficacité et d’accessibilité mettent en évidence un besoin médical non satisfait", fait valoir François Fornieri, le CEO de Mithra.

L’Estetrol est un œstrogène naturel produit en abondance par le fœtus. Mithra est parvenue à synthétiser cette molécule et à la reproduire à l’échelle industrielle.

La société liégeoise explorait jusqu’ici ses potentialités en priorité pour la santé féminine. Dans le domaine de la contraception, Mithra met au point la pilule Estelle, censée être plus efficace et quasiment sans effets secondaires. La commercialisation est espérée pour 2019. Deuxième fer au feu: le développement du Donesta, un traitement contre les effets néfastes de la ménopause. Dans ce domaine, les travaux sont moins avancés, la fin de l’étude de Phase 2 étant attendue au premier trimestre de 2018.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect