Retail Estates veut grossir et diversifier le risque

Retail Estates est un spécialiste de l'immobilier commercial aux abords des villes ©Foto Retail Estates

Les dirigeants de la société immobilière réglementée flamande gardent le cap malgré des charges d’intérêt en hausse. Par ailleurs, Retail Estates va organiser un placement privé d’obligations de 100 millions d’euros maximum.

Avec un résultat aux normes internationales EPRA (bénéfices hors résultat sur le portefeuille et hors variations de la juste valeur des actifs et passifs financiers) en hausse de 18,6% frôlant les 22 millions d’euros, des revenus locatifs semestriels de 36,24 millions pour un portefeuille immobilier atteignant une juste valeur de 1,152 milliard d’euros (en  hausse de 136,24 millions d’euros par rapport au 30 septembre 2016), les dirigeants de  la société immobilière réglementée flamande Retail Estates  gardent le cap malgré des charges d’intérêt en hausse. Celles-ci sont compensées par un taux d’intérêt moyen (2,86%) revu à la baisse de 15%, ce qui permet dès aujourd’hui de confirmer le dividende brut prévu de 3,4 euros par action.

Du côté des bémols, on ajoutera une valeur de l’actif net EPRA de l’action à 58,8 euros en légère baisse et un taux d’endettement en légère hausse (52,43%), contre 50,26% fin mars.

Juste valeur du portefeuille immobilier

Fin septembre, le portefeuille immobilier de la SIR flamande basée à Ternat était constitué de 724 immeubles, pour une surface locative totale de 837.763 m². Il affiche un taux d’occupation constant supérieur à 98%. Selon Retail Estates et sur la base de loyers en cours, les experts immobiliers estiment à 6,7% le rendement locatif de ce portefeuille.

Celui-ci est principalement constitué de parcs commerciaux de périphérie (retail parks),  particulièrement prisés par des particuliers fortunés et des investisseurs institutionnels d’origine nationale et étrangère.

Extension du portefeuille et tête de pont aux Pays-Bas

Retail Estates diversifie pour l’instant géographiquement ses investissements aux Pays-Bas, où la SIR vient d’acquérir 5 parcs commerciaux et installera tout prochainement un siège décentralisé. Destinés au commerce de détail volumineux - principalement des enseignes ciblant la décoration de la maison -, ces 5 retail parks comptent 51 espaces commerciaux au total. "Les aspects commerciaux seront gérés par une équipe de management immobilier néerlandaise afin de rester en contact avec le marché et les locataires", insistent les dirigeants flamands, qui identifient pour l’instant d’autres opportunités d’investissements outre-Moerdijk.

Plus près de chez nous Retail Estates SA a acquis fin octobre le contrôle exclusif de la société Prometra SPRL, propriétaire de trois espaces commerciaux, deux à Libramont et de un à Jemeppe-sur-Sambre. L’investissement global s’élève à 2,85 millions d’euros.

En outre, 174.404 nouvelles actions ont été émises en avril dernier par l’apport des créances restant dues relatives à l’acquisition des actions de la société immobilière Hainaut Retail Invest, qui possède 25 immeubles commerciaux répartis dans la province de Hainaut. À la suite de cette émission, le capital social de Retail Estates a dépassé la barre des 200 millions d’euros.

Placement d’obligations à hauteur de 100 millions d’euros

Le dernier conseil d’administration en date (20/11) a chargé le comité de direction de la SIR spécialisée d’organiser un placement privé d’obligations de 100 millions d’euros maximum. Cette émission doit renforcer la diversification des sources de financement et l’extension de la durée moyenne du portefeuille de prêts.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content