Mithra a levé 26,1 millions via un placement privé

©Dries Luyten

La biotech liégeoise a levé 26,1 millions d'euros via l'émission de nouvelles actions destinées aux investisseurs institutionnels au prix unitaire de 8,4 euros.

La société de biopharmacie Mithra spécialisée dans la santé féminine a bouclé ce mercredi un placement privé portant sur un total de 3.112.975 actions, soit un peu moins de 10% des actions actuellement cotées sur Euronext Bruxelles. Les titres ont été vendus à un prix unitaire de 8,4 euros ce qui correspond à une décote de 7,8% par rapport au cours de clôture de mardi soir. Cela représente donc un montant total de 26,1 millions d’euros. .

Cotation suspendue

Les nouveaux titres émis dans le cadre du capital autorisé ont été vendus selon la procédure du livre d’ordre accéléré. Les droits de préférence pour les actionnaires existants ont été annulés. Précisons que la cotation des actions Mithra a été suspendue le temps de réaliser cette opération. La cotation doit reprendre à 15h45.

Les fonds récoltés devront permettre à Mithra de poursuivre le développement clinique d’Estelle et de Donesta actuellement en phase 3 et en phase 2, de financer le développement de Myring, un anneau vaginal contraceptif hormonal combiné et de soutenir l’agrandissement de sa plate-forme de développement CDMO.

La société liégeoise souligne qu’elle souhaite également renforcer son fonds de roulement et financer ses opérations en concluant des accords de développement. Fin 2016, sa position de trésorerie s'élevait à 45,7 millions d'euros contre 96,8 millions un an plus tôt.

Zoom sur la sécurité de l'Estelle

Mithra a, par ailleurs, annoncé avoir bouclé le recrutement de patients pour une étude de sécurité. Celle-ci doit tester Estelle, le contraceptif oral mis au point par l’entreprise liégeoise, sur la fonction endocrinienne, le contrôle métabolique et sur une série de marqueurs hémostatiques.

Cette étude fait partie des exigences régulatoires de l’Agence européenne des médicaments pour tout nouvel contraceptif oral combiné. Estelle est composé d’Esterol et de drospirenone. Elle rassemble 101 sujets pour six cycles de traitement de 28 jours. Les résultats sont attendus à la fin du premier semestre 2018.

Mithra rappelle qu’Estelle est actuellement testée dans deux essais de phase 3, l’un en Europe/Russie et l’autre aux USA/Canada. Les résultats sont attendus, respectivement pour le troisième trimestre 2018 et le premier trimestre 2019.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect