Ahold Delhaize dans les clous, 100 magasins belges renovés

©Phil Nijhuis / Hollandse Hoogte

Le groupe de distribution a un peu souffert aux Etats-Unis en début d'année mais entrevoit une éclaircie. Les prévisions pour 2017 ont été confirmées.

Ahold Delhaize a dégagé au cours du premier trimestre des ventes de 15,77 milliards d’euros en hausse de 2,9% en ligne avec les attentes des analystes.

Aux Etats-Unis, où le groupe de distribution est fortement implanté, les ventes ont été influencées par la déflation et une météo défavorable mais ces éléments ont été compensés par les économies issues des synergies: les ventes d’Ahold USA ont baissé de 1,4% et celles de Delhaize America sont stables (+0,1%). Ahold Delhaize a toutefois constaté une baisse de la pression déflationniste à la fin du trimestre et s’attend à une meilleure performance pour le trimestre en cours.

Nous sommes satisfaits de publier une performance résiliente pour le premier trimestre avec une hausse des marges en dépit de l’environnement déflationniste aux Etats-Unis.
Dick Boer
CEO d'Ahold Delhaize



100 magasins rénovés en Belgique

Aux Pays-Bas, le groupe a encore enregistré une "forte performance" (+3,9%) tandis qu’en Belgique, le chiffre d’affaires est resté stable (-1,1%). Chez nous, le groupe a l'intention de remodeler une centaine de magasins détenus en propre ou affiliés afin de "moderniser l'expérience du client". 

Marge en hausse

Au niveau du résultat opérationnel, cela se traduit par une hausse de 12% à 553 millions d’euros. L’Ebitda sous-jacent, lui, progresse de 6,3% à 1,06 milliard d’euros avec une marge de 6,7% contre 6,5% il un y a un an. Ces chiffres sont conformes au consensus des analystes tout comme celui du bénéfice net qui atteint 356 millions d’euros. On notera que le résultat opérationnel sous-jacent qui s’adjuge 8,1% est, lui, supérieur aux estimations (586 millions) à 604 millions d’euros.

Prévisions

Lors du trimestre sous revue, le groupe a également dégagé un cash flow libre "solide" de 197 millions d’euros avec des investissements en hausse comparé au même trimestre de 2016. L’intégration des deux groupes poursuit son cours avec des synergies de 56 millions d’euros générées au cours des trois premiers mois.

Pour l’ensemble de l’exercice, Ahold Delhaize réitère son objectif de synergies de 220 millions d’euros (incluant les 56 millions déjà obtenus) et s’attend à ce que la marge du résultat opérationnel sous-jacent progresse par rapport à 2016. Il table, en outre, sur un cash flow libre de 1,6 milliard d’euros après 1,8 milliard d’investissements.

©Ahold Delhaize

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés