Dividendes belges: les actions les plus généreuses

©Photo News

A mi-parcours de la saison des résultats annuels 2014, voici un bilan intermédiaire qui reprend le montant des dividendes annoncés par les sociétés belges cotées, leur progression par rapport à l'an dernier et le niveau de rendement.

La moitié des sociétés cotées ayant grosso modo déjà publié leurs résultats annuels 2014, c’est l’occasion de dresser un bilan intermédiaire des dividendes qui ont été annoncés.

Pour les entreprises membres du Bel 20, on touche déjà presque au but. A l’exception de Colruyt dont l'exercice est décalé, on attend encore les chiffres de Delhaize (5 mars), de GBL (13 mars) et de bpost (16 mars).

Parmi les 16 autres sociétés de l’indice, six ont relevé le montant de leur coupon, sept l’ont laissé inchangé et les trois dernières l’ont amputé. AB InBev se distingue avec une majoration de 46%. Le brasseur avait déjà gonflé son dividende de 21% l’an dernier. Précisons qu’avec cette hausse, AB InBev n’occupe toutefois que la troisième marche du podium général loin derrière CFE (+74%) et Van de Velde (+63%).

De leur côté, les actionnaires de Belgacom et de GDF Suez n’ont guère été à la fête avec des réductions de plus de 30%. Les deux groupes ont cependant tenus à rassurer les investisseurs. L’opérateur télécom assure que les deux prochains coupons seront du même niveau que celui de 2014 tandis que le groupe français a promis que le niveau de un euro par action serait le minimum.

Pour les actionnaires de Telenet tout espoir d'empocher une dringuelle n’est pas perdu. Le câblo-opérateur flamand qui avait pris l’habitude de les dorloter a décidé de les mettre à la diète tout comme l’année dernière. Le conseil d’administration devrait toutefois réévaluer la rémunération de ses actionnaires à la mi-année.

Vous remarquerez une petite nouveauté dans le tableau ci-dessus : la dernière colonne reprend le rendement brut. Il a été calculé sur la base du cours de l’action à la clôture de la séance du 31 décembre 2014.

Pour l’instant, c’est la société d’investissement Quest for Growth qui affiche le rendement le plus alléchant (9,4%) et cela alors qu’elle a réduit son dividende de 39%. Le fabricant de lingerie pour femmes Van de Velde (encore lui) arrive en seconde position. Malgré un bond de 63% du montant de son coupon, le rendement du titre atteint 8,9%. Sans surprise, ce sont des sociétés immobilières qui trustent les autres meilleures places du classement : 6,2% pour Intervest Offices & Warehouses et 5,7% pour Cofinimmo , Befimmo et Montea.

En gras: les valeurs du Bel 20

 


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés