Et encore un record pour le Nasdaq!

©REUTERS

La Bourse de New York a fini sans grand changement vendredi après des indicateurs économiques inférieurs aux attentes, qui ont ravivé les inquiétudes sur la croissance au lendemain de nouveaux records des trois grands indices de la place.

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé vendredi au lendemain d’une séance record. Les ventes de détail ont connu une stagnation inattendue au mois de juillet, ce qui jette le doute sur la forte reprise américaine étant donné que les consommateurs ne dépensent pas plus. Les chiffres des ventes au détail donnent une première idée de l'évolution des dépenses de consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance économique américaine mais ne tiennent pas compte des services, part bien plus importante de la consommation des ménages. Le pétrole a pour sa part terminé sur une hausse d’un dollar.

"On constate que l'emploi s'améliore mais, au moins pour ce mois-ci, on ne voit pas de hausse des dépenses."
Jack Ablin
BMO Private Bank

Le Dow Jones et le S&P 500 ont respectivement reculé de 0,20 et 0,08%. Le Nasdaq continue par contre sur sa lancée des derniers jours et gagne 0,09% à 5.232,90 points, ce qui lui fait battre un troisième record en une semaine.

Parmi les valeurs, les grandes banques de Wall Street ont terminé dans le rouge après avoir demandé à la Réserve fédérale américaine de leur accorder un délai de grâce supplémentaire de cinq ans pour se conformer à la nouvelle réglementation du secteur bancaire. Ce délai, après déjà trois extensions d’un an, laisserait aux établissements jusqu’à 2022 pour retirer leurs investissements de certains fonds peu liquides. Goldman Sachs a lâché 0,37%, Morgan Stanley 0,71% et JPMorgan Chase 0,21%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés