Galapagos assis sur une montagne de cash

La biotech qui attend une décision de licence d'AbbVie portant sur 200 millions de dollars dispose de 404,6 millions de liquidités pour mener ses recherches.

Galapagos a vu son chiffre d’affaires reculer à l’issue du premier semestre à 36,9 millions d’euros contre 45,1 millions un an plus tôt. La perte des activités poursuivies se creuse passant de 14,6 à 34,2 millions d’euros.

A la fin juin, la biotech disposait de liquidités à hauteur de 404,6 millions d'euros contre 231,5 millions au premier semestre 2014. C’est le niveau le plus élevé jamais atteint par Galapagos souligne le communiqué de la société. Il est en grande partie dû à l’offre globale qui a été de pair avec l’introduction de la valeur sur le Nasdaq.

Pour l’ensemble de l’exercice, la biotech confirme sa guidance initiale d’un cash-burn opérationnel (utilisation des liquidités) compris entre 110 et 130 millions d’euros. Le premier semestre est en ligne avec cette prévision.

"Jusqu’à présent 2015 a été une année phénoménale pour Galapagos " a indiqué son CEO Onno van de Stolpe. " Avec ses études Darwin 1 et 2, la société a annoncé une efficacité prometteuse et du potentiel pour le filgotinib dans le traitement de l’arthrite rhumatoïde. "

La biotech dont l’action a atteint un nouveau plus haut historique tout récemment, s’attend à ce que les résultats complémentaires de l’étude Darwin 2 sur le filgotinib soient dévoilés plus tard ce mois-ci. Son partenaire AbbVie est supposé prendre une décision concernant la licence suite à la publication des données. Il s’agit d’un montant de 200 millions de dollars.

Voici le pipeline des produits en développement pour 2015.

©Galapagos

Dans un communiqué séparé, Galapagos annonce que le recrutement des patients pour la phase 2 de l'étude Fitzroy qui utilise le filgotinib pour le traitement de la maladie de Crohn est terminé. La biotech va évaluer l'efficacité et la sécurité de ce traitement pendant 20 semaines auprès de 175 personnes atteintes de la maladie.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect