La Chine et l'Europe freinent Wall Street

©AFP

Après un solide rebond la veille, Wall Street est repassé dans le rouge ce jeudi et suit la tendance mondiale à la nervosité. L'espoir d'un accord sur la dette grecque s'éloignant après des propos de responsables de la zone euro, tandis que la Bourse chinoise a chuté à cause d'inquiétudes sur les liquidités.

Le Dow Jones a cédé 0,20% à 18.126,12 points et le Nasdaq 0,17% à 5.097,98 points, au lendemain d'une hausse de près de 1,5% et d'un record de clôture. L'indice élargi S&P500 a, quant à lui, reculé de 0,13% à 2.120,79 points.

"Wall Street se replie un peu. L'optimisme d'hier concernant un accord sur la dette grecque se dissipant, tandis que la Bourse chinoise a chuté."
Les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

La Bourse de Shanghai a perdu 6,5% jeudi, trébuchant lourdement après de nouveaux sommets, refroidie par un durcissement des règles sur les "opérations sur marge", une pratique spéculative consistant à emprunter auprès d'un courtier pour acheter des actions, ont noté les experts.

Quant à la Grèce, la Commission européenne a prévenu que les négociations entre Athènes et ses créanciers se poursuivraient dans les jours qui viennent, car le compte n'y est pas, contrairement à ce qu'avait laissé entendre mercredi le gouvernement du Premier ministre Alexis Tsipras.

Du côté des valeurs

Une série de résultats ont animé le secteur de la distribution. La chaîne de magasins de vêtements Express a ainsi pris 4,75% à 17,41 dollars, après avoir annoncé une nette hausse de ses ventes trimestrielles.

Sur le même créneau, la chaîne Abercrombie & Fitch a grimpé de 13,49% à 22,30 dollars, malgré un chiffre d'affaires trimestriel en baisse. Le groupe s'attend toutefois à une amélioration de ses ventes.

A l'inverse, les magasins de ventes en gros Costco ont perdu 0,80% à 144,26 dollars, après avoir fait état de ventes trimestrielles décevantes.

 

 

 

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés