Publicité
Publicité

Le Bel 20 termine 2016 dans le rouge, une première depuis 2011

Mais si on compte les dividendes, les investisseurs n'ont rien perdu. L'an dernier, le Bel 20 avait gagné 12,63%.