Publicité

Le lundi noir en cinq tweets

©REUTERS

Grand frisson sur les Bourses mondiales ce lundi après la dégringolade de l'indice composite de Shanghai. Voici une sélection des tweets qu'il ne fallait pas manquer.

La chute de plus de 8% de la Bourse de Shanghai a provoqué un effet de dominos sur l’ensemble des places financières de la planète. Peu avant l’ouverture de Wall Street, le Bel 20 décrochait de 6,4% et le Stoxx Europe 600 de 6,6%. Dans les premières minutes, le Nasdaq Composite chutait de 8,7% et le Dow Jones de 5,4%.

Voici une sélection de cinq tweets qui illustrent, chacun à sa façon, un aspect de cette journée noire et de la chute des marchés qui dure depuis maintenant une dizaine de jours. Pour découvrir davantage de tweets sur le sujet utilisez #BlackMonday sur Twitter

Bloomberg a calculé que,  depuis le 11 août, date de la première dévaluation de la monnaie chinoise, quelque 5.000 milliards de dollars se sont évaporés sur les marchés d’actions.

More than $5 trillion has been erased from the value of global equities since China devalued the yuan on Aug. 11 http://t.co/o8FnOWaOLv— Bloomberg Business (@business) 24 Août 2015

Bloomberg explique les raisons de la dégringolade de  8,5% de l'indice composite de Shanghai ce lundi, sa plus forte chute depuis 2007.

China’s stocks plunged the most since 2007 as government support measures failed http://t.co/QEqbv20QOv pic.twitter.com/wwqNuIvvJ3— Bloomberg Business (@business) 24 Août 2015

De quoi se rafraîchir la mémoire et relativiser: les principales corrections de l'indice S&P 500 (chute supérieure à 5%) depuis mars 2009 et leur cause.

Here's EVERY correction since 2009 and the "reason" for it. Genius share @MktOutperform: http://t.co/4Bg68slIU8 $SPY pic.twitter.com/orwgzWnFCX— StockTwits (@StockTwits) 24 Août 2015

Où l'on apprend les origines de l'expression "lundi noir".

L’expression "Lundi noir" n'a pas attendu les krachs boursiers http://t.co/Dg7cvF67og #BlackMonday . pic.twitter.com/QfCJPjKUq7— Finance Galaxie (@eric_chw) 24 Août 2015

"Toi qui entres ici, abandonnes tout espoir". Les "futures" sur actions chutent dans les portes de l'enfer mais on garde le sens de l'humour...

Stock Futures Fall to Gates of Hell pic.twitter.com/J6wPG09upj— Nicholas Johnston (@FirstWordNick) 24 Août 2015

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés