Le rebond des actions européens va-t-il se maintenir?

©AFP

Les marchés européens pourraient connaitre un second souffle d'ici janvier. Selon les analystes interrogés, l'Euro Stoxx 50 pourrait encore gagner plus 6%. En soutien, une reprise économique en Europe et une politique monétaire accommondantes des grandes banques centrales.

Les actions de la zone euro devraient poursuivre d'ici à la fin de l'année leur récent rebond sans toutefois retrouver leur pic annuel atteint en avril, l'amélioration économique européenne compensant partiellement les incertitudes autour des pays émergents et du relèvement des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

Ces incertitudes devraient alimenter la volatilité des marchés financiers jusqu'en fin d'année, estiment les gérants et analystes interrogés par Reuters.

"Les entreprises de la zone euro restent portées par l'environnement de taux d'intérêt très bas, l'euro et le pétrole faibles. A ce titre, les prochaines publications de résultats devraient le confirmer".
Isabelle Enos
responsable de l'offre marchés chez B*capital

"La question sera de savoir si le contexte de ralentissement économique mondial ne pèse pas trop sur le moral des dirigeants", poursuit-elle.

Après avoir enregistré leur meilleur premier trimestre depuis 1998, les indices BEL 20  et Euro Stoxx 50   ont lourdement chuté, en particulier au mois d'août, dans un environnement de regain d'aversion au risque nourri par les doutes autour de la croissance chinoise et le moment à partir duquel la Fed remontera ses taux.

VERS UNE CROISSANCE DE 8% DE L'EURO STOXX 50 EN 2015

Depuis quelques jours, les investisseurs semblent plus optimistes alors que certains d'entre eux espèrent de nouvelles mesures de soutien économique en Chine et que la Fed pourrait repousser le relèvement de ses taux en fin d'année, voire en début d'année prochaine, au regard des derniers chiffres de l'emploi américain jugés décevants.

"La communication des banques centrales, et plus particulièrement de la Fed sera encore d'une grande importance. La gestion de la normalisation de la politique monétaire américaine pourra rester une source importante de volatilité".
Jean-Louis Mourier
économiste chez Aurel BGC

"Les statistiques chinoises resteront également une source de préoccupation", ajoute-t-il.

Le sondage trimestriel mené ces derniers jours par l'agence Reuters auprès d'une trentaine d'analystes et de gérants de fonds, l'indice Euro Stoxx 50 devrait atteindre 3.400 points à fin 2015, en progression de 6,57% par rapport à lundi. Sur l'ensemble de l'année, l'Euro Stoxx 50 de 8,06%. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés