Les actions belges préférées des "shorteurs"

©REUTERS

Nyrsar est devenue la valeur belge sur laquelle la spéculation à la baisse est la plus intense. En l'espace de quelques mois, quatre fonds ont, par ailleurs, pris des positions vendeuses sur Bekaert. La chute de Mobistar a profité à Glenhill.

Contrairement à notre classement précédant qui remonte à novembre dernier, ce n’est plus Delhaize qui est la cible belge de prédilection des " shorteurs ", ces spéculateurs qui empruntent des actions d’une société afin de pouvoir tirer profit d’une éventuelle chute en Bourse.

Actuellement, c’est Nyrstar qui focalise l’attention des vendeurs a découvert. Ils sont quatre à avoir emprunté au total 3,3% du capital du numéro un mondial du zinc dans l’espoir d’assister à un reflux boursier de la valeur. C’est un peu plus qu’il y cinq mois lorsqu'ils détenaient 2,54% du capital.

Pourtant, selon Bloomberg, les analystes financiers sont majoritairement (56%) à l’achat sur le titre avec un objectif de cours moyen de 4,17 euros. On en saura un peu plus sur la marche des affaires du groupe lors de la publication, le 29 avril, de ses chiffres pour le 1er trimestre. C’et aussi de jour-là que se tient son assemblée annuelle. La première depuis la montée en puissance de Trafigura dans le capital.

La véritable nouveauté de ce classement, c’est l’apparition, en seconde position, de Bekaert . Quatre fonds dont GLG Partners (co-fondé par le Belge Pierre Lagrange) totalisent une position vendeuse de 2,85% contre un fonds (0,5%) en novembre 2014. Ici, les analystes sont plus mitigés avec autant d’acheteurs (27,3%) que de vendeurs, le solde conseillant de conserver la valeur. L’objectif de cours moyen sur les douze mois s’élève à 27,43 euros. Les résultats trimestriels du tréfileur sont attendus pour le 13 mai avant Bourse.

S’ils ont quelque peu relâché la pression, les " shorteurs " n’en ont toutefois pas encore fini avec Delhaize . Trois fonds misent toujours sur un recul du titre en Bourse. Ils ont emprunté 2,55% du capital du distributeur dans cet objectif.

Pour terminer, signalons la position particulièrement inspirée en Mobistar qu’a accumulée, à partir de la fin mars, Glenhill Capital Overseas Master Fund jusqu’à détenir, actuellement 1,34% du capital. Sur ce laps de temps, l’action a dévissé de 23% !

©FSMA

Les chiffres repris ci-dessus sont basés sur les déclarations fournies à l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) qui ne prennent en compte que les positions égales ou supérieures à 0,5%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés