Publicité
Publicité

"Les Bourses sont chères mais les marchés obligataires le sont encore davantage"

Andreas Höfert, économiste en chef chez UBS Wealth Management, reste un des économistes les plus critiques sur les déséquilibres persistants dans la zone euro.