Les cinq actions préférées de Patrick Vandenbroucke

©BELGA

Kinepolis fait partie des actions favorites de Patrick Vandenbroucke, administrateur délégué de Davenport.

Kinepolis

Le groupe Kinepolis présente une bonne structure bilantaire et il est propriétaire d’environ 90% des complexes, ce qui bien entendu lui confère un net avantage par rapport à ses concurrents. La poursuite de l’intégration des nouveaux complexes peut, à terme, créer d’autres synergies avec un impact positif sur la structure de coûts. De plus, Kinepolis a communiqué que les dépenses par visiteur avaient fortement augmenté durant la première moitié de l’année. L’offre de films pour les derniers mois de 2015 et le début de 2016 est très prometteuse. Et si les dieux du climat sont d’humeur pluvieuse… notre objectif de cours se situe à 42-44 euros.

LVMH

Le ralentissement de la croissance en Chine a récemment augmenté la volatilité de l’action. Mais LVMH continue à obtenir des résultats supérieurs à ceux des autres acteurs du secteur. Quels sont les facteurs qui freinent la hausse du cours de l’action? L’intérêt limité (actuel) des investisseurs pour ce secteur; le profil du groupe: avec une forte diversification, il est très dépendant de l’évolution macro-économique mondiale; les résultats: très forte volatilité des résultats des différentes filiales. Sur la base d’une stratégie "buy and hold", LVMH est une valeur intéressante à acheter en cas de faiblesse du marché boursier, avec un objectif de cours de 180 euros.

Sanofi

Sanofi publiera prochainement ses résultats pour le troisième trimestre. Les objectifs clés du nouveau management seront de définir une vision stratégique permettant de poursuivre la réduction des coûts, de concentrer Sanofi sur les activités les mieux positionnées, de définir de nouveaux objectifs de croissance des bénéfices à long terme et enfin, de définir clairement les domaines où l’entreprise concentrera ses efforts de recherche et développement. En d’autres termes, l’application d’un modus operandi harmonisé qui a fait ses preuves chez Novartis et Bayer. En cas de succès, nous avons fixé notre objectif de cours à 110-115 euros.

Vinci

Le chiffre d’affaires et le bénéfice du 3e trimestre indiquent un retournement de la tendance pour 2015-2017. La situation peut encore s’améliorer, principalement soutenue par de bons chiffres dans le péage autoroutier, les aéroports et une amélioration dans la construction. On constate une hausse progressive des marges. Les problèmes de Vinci France "Construction" s’expliquent en grande partie par une politique d’appels d’offres trop agressive en 2013-2014 et une sous-évaluation du ralentissement de 2014. Le nouveau management fait le nécessaire pour remettre le groupe sur les rails. Nous avons fixé notre objectif de cours aux alentours de 69 euros.

Pernod Ricard

Pernod Ricard est le leader mondial du secteur "Premium and Prestige Spirits", avec un bénéfice net de plus de 1 milliard d’euros. Le recul de l’économie chinoise a fait sensiblement chuter l’action (qui s’est bien reprise). Nous considérons que cette baisse est exagérée compte tenu des chiffres qui restent malgré tout assez bons, et d’autres facteurs, comme la hausse des ventes (temporaire?) en Inde. On constate une hausse des ventes d’Absolut Vodka aux États-Unis, et de bons résultats en Europe en 2015. Nous prévoyons une hausse régulière du chiffre d’affaires, du bénéfice net et du dividende. Sur cette base, notre objectif de cours se situe à 130 euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés