Net rebond de Wall Street grâce à l'emploi américain

©Bloomberg

Wall Street a bondi vendredi, effaçant sa forte baisse de la veille, après de bons chiffres sur l'emploi américain et des propos jugés rassurants de Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE): le Dow Jones a pris 2,12% et le Nasdaq 2,08%.

La Bourse de New York a terminé la dernière séance de la semaine en nette hausse. Elle a même réussi à effacer ses pertes de la veille grâce aux excellents chiffres de l’emploi américain pour le mois de novembre.

Le Dow Jones a bondi de 2,12% à 17.847,63 points. Le Nasdaq , à dominante technologique, a progressé de 2,08% à 5.142,27 points. Enfin, l’indice élargi S&P 500, particulièrement suivi des investisseurs, a gagné 2,05% à 2.091,69 points.

"Encore une fois, on assiste à la résistance incroyable de ce marché (...) Depuis le début de l'année, chaque fois qu'il y a un net repli, cela devient une occasion de repartir à l'achat."
Michael James
Expert chez Wedbush Securities

La statistique du jour

L'économie américaine a créé 211.000 postes le mois dernier, a annoncé le département du Travail, et les chiffres de septembre et octobre ont été révisés en hausse, de 35.000 au total. Le taux de chômage, lui, est resté stable à 5,0%, son plus bas niveau depuis sept ans et demi, malgré une légère remontée, à 62,5%, du taux de participation à la population active, qui mesure la part des Américains en âge de travailler qui occupent ou recherchent activement un emploi. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 200.000 créations d'emploi et un taux de chômage stable.

Ces statistiques ouvrent la voie à une hausse de taux de la Réserve fédérale dans moins de deux semaines. "Même en ayant conscience de cette perspective, les investisseurs choisissent de voir le verre à moitié plein", a jugé Michael James, de Wedbush Securities.

M. James ajoute que "les clarifications faites aujourd'hui par Mario Draghi, par rapport à ses déclarations d'hier, ont été très positives". Le président de la Banque centrale européenne (BCE) a promis une action "sans limite" pour soutenir la reprise en zone euro, au lendemain d'un paquet de mesures qui avaient contribué à la chute des marchés.

Les valeurs dans l'actu

Même les valeurs de l’énergie, qui ont pourtant souffert de la décision de l’Opep de ne pas réduire ses niveaux actuels de production, ont réussi à clôturer à la hausse. ExxonMobil a pris 0,57% à 78,86 dollars et Chevron 0,97% à 89,71 dollars. Halliburton s’est quant à elle contentée de limiter ses pertes. Elle a cédé 0,29% à 37,90 dollars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés