Publicité
Publicité
analyse

Quelles actions belges acheter?

©Photo News

De plus en plus d’investisseurs pensent que le marché est survalorisé. Pourtant, il reste encore quelques valeurs belges dignes d’achat, selon les analystes.

Les marchés européens évoluent sur leurs plus hauts niveaux en sept ans. Grâce notamment à la fameuse "TINA" ("There is no alternative"). Les taux de rendement des obligations sont au plus bas, voire en territoire négatif. Les investisseurs n’ont donc d’autre choix que de se tourner vers les marchés d’actions, à la recherche de meilleures opportunités.

La Bourse de Bruxelles a elle aussi profité de cet engouement pour les actions européennes. Depuis le début de l’année, le Bel 20 a gagné plus de 10%. Une belle performance saluée par les analystes et investisseurs locaux. Cependant, certains se demandent si le marché n’est pas devenu (trop?) cher. Existe-t-il encore des "pépites", des valeurs dignes d’achat?

Même si la plupart des actions belges sont correctement valorisées, certaines d’entre elles offriraient encore du potentiel. "Le marché belge est tellement petit qu’il ne faut pas réfléchir en fonction des tendances sectorielles en Europe, mais plutôt par valeurs individuelles", explique notamment Jean-Marie Caucheteux de la Banque Degroof.

 

Six analystes vous livrent donc leurs valeurs belges favorites. Ils ont toutefois insisté sur le fait que cette liste de valeur est temporelle, les marchés évoluant et changeant très rapidement.

Gert De Mesure (Demes Invest)

- Bekaert
L'analyste souligne les récentes acquisitions de cette entreprise spécialisée dans la transformation de métaux, notamment le rachat de trois usines de Pirelli. Bekaert pourrait également profiter de la force du dollar et de la reprise économique attendue en Europe.

- Recticel
Seconde action cyclique qui pourrait bénéficier d’une reprise de l’économie européenne. Mais aussi de la récente baisse des cours du pétrole. Seul hic, la baisse des prix des matières premières pourrait peser sur les chiffres de cette entreprise travaillant dans l’isolation.

- Fagron
Ex-Arseus, la société vend des produits de fabrication dans le domaine pharmaceutique. Elle connaît actuellement quelques problèmes, exagérément mal vus selon l’analyste. Fagron est également très actif aux États-Unis et devrait donc profiter de la force du dollar.

- Resilux
Gert De Mesure signale le développement d’un nouveau type de bouteille dans cette société productrice de préformes et de bouteilles en PET (polyéthylène téréphtalate). Ce qui pourrait amener de nouveaux contrats.

- RealDolmen
Pour cette entreprise travaillant dans les services de gestion et de communication (TIC), l’analyste souligne la hausse du chiffre d’affaires et la capacité de la société à réaliser de bonnes marges.

Stefaan Genoe (Petercam)

Stefaan Genoe ©RV DOC

- Kinepolis 
L’analyste souligne la hausse du nombre de visiteurs dans les cinémas du groupe. En parallèle, il salue également la nouvelle stratégie de Kinepolis: faire de nouvelles acquisitions en Europe et augmenter la rentabilité de ces nouveaux cinémas.

- Solvay
Stefaan Genoe se dit confiant dans le plan de transformation de l’entreprise chimique. Et par conséquent, il table sur une évolution positive de ses résultats dans les années à venir. Considérée comme une action cyclique, Solvay pourrait également profiter de la reprise économique en Europe.

- CFE
L’analyste met en évidence la hausse du carnet de commandes et la capacité de CFE à générer du cash. Il salue également la forte baisse de la dette du groupe industriel de dragage. Enfin, Stefaan Genoe rappelle que l’action CFE est actuellement moins chère que son concurrent néerlandais Boskalis.

- Melexis
Le secteur automobile a connu récemment une forte croissance. Et cela pourrait bénéficier à cette société fabriquant des semi-conducteurs. L’analyste remarque d’ailleurs la pénétration de plus en plus importante de ces produits dans le secteur auto. Notamment grâce à l’arrivée de nouvelles technologies et l’utilisation croissante d’applications diverses dans la voiture.

Jean-Marie Caucheteux (Degroof)

Jean-Marie Caucheteux ©© DIDIER LEBRUN / PHOTO NEWS

- Elia
L’analyste souligne la hausse de leurs investissements en Belgique et en Allemagne pour les 5 années à venir. Par ailleurs, il estime que la régulation belge deviendra plus favorable pour ce gestionnaire du transport d’électricité.

- Retail Estates
Jean-Marie Caucheteux met en évidence le rendement attractif du secteur (plus de 4%), ainsi que les bons chiffres annuels de ce groupe immobilier. Et en terme de valorisation, l’action posséderait encore un potentiel de hausse.

- Ageas
Les récents chiffres de l’assureur seraient plutôt bons et sa position de cash très confortable. L’analyste salue aussi la rigueur d’Ageas dans la gestion du risque, ce qui n’est pas toujours le cas pour ses différents concurrents européens.

- GBL
La holding a annoncé récemment de nouvelles participations, notamment dans la société Ontex. Ceci confirme sa nouvelle stratégie d’investissement, plus dynamique.

- CFE
La société de dragage affiche des résultats annuels plutôt bons, grâce notamment à sa filiale DEME qui a gagné de nombreux contrats récemment. Par ailleurs, aidé par Ackermans & van Haaren qui en a pris le contrôle, CFE devrait croître en influence dans les années à venir.

Patrick Casselman (BNPP Fortis)

Patrick Casselman ©BNPPF

- KBC Ancora
La réduction du profil de risque de KBC et le potentiel remboursement de l’aide publique flamande d’ici la fin de l’année devraient impacter positivement KBC Ancora. Par ailleurs, la holding a l’intention de distribuer un dividende pour l’exercice 2014-2015, faisant d’emblée du groupe une valeur à dividende élevé.

- Delta Lloyd
L’action serait une candidate idéale pour les investisseurs à la recherche d’une valeur restée à la traîne dans le secteur financier. L’analyste souligne le focus de Delta Lloyd sur son activité d’assurance aux Pays-Bas et en Belgique, ainsi que sa vigoureuse génération de cash flow.

- Ablynx
Ablynx reste une des favorites de Patrick Casselman dans le domaine de la biotechnologie en raison de son pipeline diversifié de nouveaux médicaments prometteurs. En outre, la récente correction du cours de l’action offrirait une nouvelle opportunité d’achat.

- Euronav
L’action reste attrayante pour l’analyste, compte tenu des perspectives favorables en termes de rentabilité et de cash flow. Il estime aussi que la société de transport maritime peut à présent récolter les fruits de ses efforts après les investissements substantiels réalisés l’année dernière, notamment le rachat de la flotte de Maersk.

- Solvay
Solvay reste l’un des scénarios de transformation et de croissance les plus attrayants du secteur chimique européen. L’analyste salue en outre la hausse (+ 6%) de son dividende, signe que la direction a confiance en sa nouvelle stratégie.

Rudy Vandorpe (ING)

Rudy Vandorpe ©Thierry du Bois

- KBC Ancora
Dans un contexte européen, l’analyste estime que KBC est l’une des banques avec le meilleur retour sur capitaux propres (plus de 13%). Cependant, KBC Ancora — la holding qui détient près de 20% de KBC — offrirait une alternative moins coûteuse pour l’investisseur. L’action évolue avec une décote de 40%. Décote, qui selon l’analyste, pourrait se réduire à 20%.

- Telenet
L’analyste met en évidence la valorisation encore attractive de l’action (en comparaison à ses concurrents) et la forte croissance des bénéfices du câblo-opérateur. Par ailleurs, Telenet serait le mieux placé pour bénéficier de la consolidation du marché en Belgique.

- Bekaert
L’action serait digne d’achat, malgré la pression du marché chinois sur les marges de la société. Risque qu’il ne faut toutefois pas exagérer selon l’analyste. Il souligne également les chiffres records en Europe (qui représente 50% de son REBIT). Un signe de bon augure vu la reprise économique attendue chez nous.

- D’Ieteren
Rudy Vandorpe estime que la valorisation du titre reste également attrayante. Et si D’Ieteren parvient à réaliser ses objectifs à long terme, la société pourrait voir son REBIT augmenter de 10% par an. En outre, D’Ieteren pourrait afficher de solides bénéfices pour les six premiers mois de l’année 2015.

- CFE
L’analyste estime que le cours de l’action n’a pas encore intégré la forte augmentation du carnet de commandes de sa filiale DEME. De plus, cette entreprise de dragage pourrait tenir sa flotte bien occupée grâce à ses activités hors pétrole et gaz.

Tom Simonts (Bolero)

Tom Simonts ©KBC

- Ageas
Pour l’analyste, l’action permet de jouer sur l’évolution des taux de rendement. Par ailleurs, l’assureur affiche une croissance positive — notamment grâce à la Chine — et possède beaucoup de cash. Un retour vers l’investisseur est donc envisageable.

- Euronav
Tom Simonts souligne la croissance du carnet de commandes et la génération de cash de la société de transport maritime. Par ailleurs, Euronav pourrait profiter de la hausse du prix des transporteurs et la récente hausse du dollar.

- Nyrstar
Certes, la société affiche une croissance plutôt faible, due notamment à la récente chute du prix du zinc. Mais la force du dollar pourrait impacter positivement ses résultats cette année. En outre, plusieurs mines du secteur sont en train de fermer, ce qui pourrait pousser les prix vers le haut.

- Ablynx
L’analyste salue les derniers résultats de la biotech, plutôt bons. Il pense d’ailleurs que la récente chute du titre était exagérée et que de bonnes nouvelles sont à venir.

- MDxHealth
L’action a récemment chuté et offre donc une nouvelle opportunité d’achat. Et même si les chiffres annuels étaient plutôt moyens, les produits développés par la biotech sont très intéressants selon l’analyste.

[Suivez Jehan Goffin sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés