Publicité
Publicité

Rachat de Base? Iliad se dit vigilant et pragmatique

Xavier Niel, fondateur d'Iliad. ©IP3 PRESS/MAXPPP

Le groupe français Iliad (Free) qui présente ses résultats annuels ce jeudi n'a pas souhaité faire de commentaire sur un éventuel rachat de Base, la filiale belge de KPN.

Lors de la présentation des résultats annuels de son groupe, Thomas Reynaud, directeur financier d'Iliad (Free) n'a souhaité faire aucun commentaire sur les spéculations prêtant à Iliad un intérêt pour l'opérateur Base, dont la maison mère KPN cherche à se défaire, indiquant seulement que le groupe se montrerait "vigilant" et"pragmatique" en termes d'acquisitions.

On sait depuis le début du mois de mars que KPN a mandaté la banque américaine JP Morgan pour l'épauler dans le processus de vente de sa filiale Base. Cela fait déjà quelques années que l'opérateur néerlandais envisage la cession de sa filiale belge mais le marché des télécoms semble aujourd'hui plus mûr.

Le chiffre d'un milliard d'euros est évoqué. Deux candidats au rachat ont les faveurs des analystes comme nous l'écrivions il y a quelques jours: Telenet et le Français Altice. Mais un fonds de "private equity" pourrait aussi sortir du bois. Tout comme Altice, Iliad a déjà indiqué par le passé qu'il n'était pas opposé à une extension de ses activités en Belgique.

Je ne pense pas qu'il y ait de consolidation sur ce marché. Moi, je n'y crois pas.
Xavier Niel
Fondateur d'Iliad

Le dirigeant et fondateur d'Iliad, Xavier Niel a réaffirmé, de son côté, ne pas croire au scénario d'une consolidation des opérateurs mobiles en France, pourtant largement anticipée par une partie du marché.

De nombreux investisseurs tablent sur un rachat de la filiale en difficultés de Bouygues, Bouygues Telecom,par l'un de ses concurrents qui pourrait être l'opérateur Free,filiale d'Iliad, ou le nouveau numéro deux français du fixe et du mobile, Numericable-SFR.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés