Ter Beke s'attend à une belle année en 2016

©BELGA

Fort de ses résultats en 2015, le groupe proposera à ses actionnaires un dividende brut de 3,50 euros par action, soit une augmentation de 40% par rapport à 2014.

En 2015, le spécialiste des plats surgelés Ter Beke a vu son chiffre d'affaires total reculer de 0,9% à 396,3 millions d'euros, principalement suite à la chute des ventes de la division des plats cuisinés après la perte d'un important contrat sur le maché allemand. Le chiffre d'affaires de la division charcuterie a, lui, progressé de 1,3 millions d'euros.

Pour le reste, toutes les constantes sont en vert. Le REBITDA a augmenté de 1,9 million d’euros (+6,0%), passant de 33,7 millions d’euros en 2014 à 35,6 millions d’euros en 2015.

Le résultat non récurrent résiduel de 2015 se compose d’un nombre limité d’indemnités de résiliation. En 2015, celles-ci comportaient au total 1,5 million d’euros, et 2,3 millions d’euros en 2014.

Ainsi, le REBIT augmente de 15,0%, passant de 16,2 millions d’euros en 2014 à 18,6 millions d’euros en 2015.

L’EBITDA augmente de 2,9 millions d’euros (+9,1%), passant de 31,4 millions d’EUR en 2014 à 34,3 millions d’euros en 2015. L’EBIT augmente de 2,0 millions d’euros (+14,3%), passant de 13,8 millions d’euros en 2014 à 15,8 millions d’euros en 2015.

Compte tenu de la forte hausse du résultat, le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale des actionnaires de verser des dividendes bruts de 3,50 d’euros par action (+40% comparé à 2014).

Le groupe estime enfin que, sous réserve de circonstances imprévues sur le marché, le résultat de 2016 dépassera celui de 2015

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés