Wall Street a retrouvé des couleurs

©Bloomberg

Après quelques atermoiements à l'ouverture, Wall Street a finalement bien réagi à une salve d'indicateurs contrastés qui semblaient éloigner le risque d'un resserrement monétaire immédiat. Apple s'est encore illustré dans le Nasdaq.

Les grands indices US ont terminé en nette progression ce jeudi grâce au soutien de l'action Apple, toujours très recherchée, et à une série d'indicateurs mitigés qui tendent à réduire encore les anticipations de hausse des taux de la Réserve fédérale dès sa réunion de la semaine prochaine. La production industrielle a reculé outre-Atlantique plus fortement qu'attendu en août, tandis que les ventes de détail ont déçu. A l'inverse, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont moins augmenté que prévu.

Le Dow Jones a avancé de 0,99% à 18.212,62 points et le S&P500 a flirté avec les 2.150 points au prix d'une progression de 1,01%. Toujours sous l'effet Apple, le Nasdaq s'est rapproché de ses records.

Le groupe californien profite depuis quatre séances de l'optimisme entourant le lancement de son nouveau téléphone. L'action Apple a pris 3,40% à 115,57 dollars, soit 12 dollars de plus qu'en début de semaine.

Le fabricant de pneus Goodyear a vu son titre bondir de 5,19% à 32,40 dollars après l'annonce d'une hausse de près de moitié du dividende versé à ses actionnaires.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés