Wall Street en hausse grâce au pétrole

©AFP

Wall Street est repartie en hausse jeudi à la faveur de résultats d'entreprises majoritairement bien accueillis, rassurée également par la reprise du marché du pétrole: le Dow Jones a gagné 0,79% et le Nasdaq 0,86%.

La Bourse de New York s’est à nouveau calquée sur les cours du pétrole qui ont pris plus de 2% sur le Nymex, enchaînant leur troisième progression d’affilée.

Le Dow Jones a pris 0,79% à 16.069,64 points. Le Nasdaq a progressé de 0,86% à 4.506,68 points. Enfin, l’indice élargi S&P 500 a gonflé de 0,55% à 1.893,36 points.

Hésitants jusqu'en milieu de séance, les indices se sont franchement orientés en hausse après la clôture du marché du pétrole, lui-même encouragé par des informations selon lesquelles la Russie et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) chercheraient un accord pour baisser leur production et rééquilibrer le marché.

Quant aux très mauvais chiffres des commandes de biens durables aux États-Unis, en chute de 5,1% en décembre, ils n'ont pas réussi à éteindre la bonne humeur. "Ce type d'indicateur est un signal pour que la Fed mette le holà à une hausse des taux (d'intérêt) en mars", a souligné Patrick O'Hare, chez Briefing.

"La bonne nouvelle c'est qu'aujourd'hui au moins on se concentre sur le fait que certaines entreprises publient de bons résultats, d'autres de mauvais."
Art Hogan
Wunderlich Securities

Les valeurs dans l'actu

Les valeurs pétrolières ont évidemment profité du rebond du pétrole. Chevron a gagné 3,16% à 85,92 dollars et ExxonMobil 2,26% à 76,99 dollars. Halliburton a, de son côté, poussé sa hausse au-delà des 30 dollars (+ 4,78%).

Mais la star du jour était sans conteste Facebook qui a bondi de 15,52% à 109,11 dollars. Le réseau social américain a fait état d’une hausse plus marquée que prévu, de 51,7%, de son chiffre d’affaires du quatrième trimestre, de nouveaux formats publicitaires et des applications mobiles améliorées ayant dopé son revenu publicitaire.

Par contre, le site de vente en ligne eBay , qui a dévoilé mercredi soir des prévisions 2016 nettement revues à la baisse, a dégringolé de 12,45% à 23,13 dollars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés