Wall Street en retrait avant la décision de la Fed

©REUTERS

La Bourse de New York se maintient sur ses gardes à l'ouverture. Les investisseurs restent en retrait avant une décision très attendue de la banque centrale américaine (Fed).

La Bourse de New York se maintient sur ses gardes à l'ouverture, les investisseurs restant en retrait avant une décision très attendue de la banque centrale américaine (Fed).

Quelques minutes après l'ouverture les indices affichaient les évolutions suivantes:

  • Dow Jones: -0,06%
  • S&P 500: -0,10%
  • Nasdaq Composite: -0,11%

Wall Street avait terminé en hausse mercredi, un bond du secteur de l'énergie donnant de l'allant aux intervenants.

Jeudi, "tout va sans doute tomber dans l'indifférence avant l'annonce du FOMC", le comité de politique monétaire de la Fed, prévu à 14H00 locales (18H00 GMT) à Washington, et la conférence de presse de la présidente de l'institution, Janet Yellen, qui suivra 30 minutes plus tard, avancent les analystes de Daiwa Capital Markets.

Les responsables de la banque centrale doivent annoncer s'ils vont remonter ou non ses taux directeurs.

 

"Les arguments en faveur d'un report au quatrième trimestre d'une relevée des taux sont nombreux, à commencer par l'absence de pressions inflationnistes, d'un récent resserrement des conditions financières et de l'incertitude autour de la Chine. Le marché mise pour une probabilité inférieure à un tiers d'une remontée" des taux."
Les analystes de Daiwa Capital Markets

 

Si la Fed décidait de ne pas modifier sa politique monétaire pour l'instant, les investisseurs seront toutefois à l'affut de tout indice sur les actions à venir dans le communiqué et les propos de Janet Yellen.

Avant cet événement seront aussi diffusés les chiffres sur la balance des comptes courants au deuxième trimestre, les mises en chantier de logements en août, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage et l'activité industrielle dans la région de Philadelphie en septembre.

Sur le front des valeurs, General Motors (GM) progresse dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance officielle. Selon le Wall Street Journal, le groupe est proche d'un accord prévoyant une amende de plusieurs centaines de millions de dollars avec les autorités américaines pour éviter des poursuites pénales liées à un défaut mécanique à l'origine de 124 morts.

Le cablô-opérateur Cablevision bondit après l'annonce de son rachat par le groupe européen Altice dans une transaction le valorisant 17,7 milliards de dollars.

Le spécialiste des logiciels professionnels Oracle , qui a enregistré une performance mitigée au premier trimestre de son exercice décalé 2015/16, perd du terrain.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés