Wall Street en timide hausse après des indicateurs mitigés

©ANP

Wall Street a terminé la première séance de la semaine sur une petite hausse, les indicateurs économiques du jour, mitigés voire parfois contradictoires, n'étant pas de nature à alimenter les conjectures d'une hausse des taux anticipée de la part de la Réserve fédérale.

Wall Street a longtemps hésité à trouver une direction à l'ouverture d'une semaine riche en informations, entre l'espoir d'une issue des pourparlers sur la Grèce et les chiffres de l'emploi américain vendredi.

Après quelques allers retours dans le rouge, le Dow Jones et le Nasdaq ont gagné respectivement  0,16% à 18.040,37 points et 0,25% à 5.082,93 points. Le S&P 500 a connu le même sort. Il a progressé de 0,21% à 2.111,73 points alors que les données publiées par le département du Commerce ont mis en avant une stagnation des dépenses et une progression des revenus des ménages américains en avril.

Du côté des valeurs

  • Le géant des microprocesseurs Intel a cédé 1,61% à 33,91 dollars, après avoir annoncé l'achat pour 16,7 milliards de dollars de son concurrent Altera (+5,79% à 51,68 dollars). Le but de l’opération est de créer une nouvelle gamme de produits dans l'internet des objets.  et dans l'hébergement des données.
  • Microsoft a, de son côté, annoncé pour le 29 juillet la sortie de la nouvelle version de son système d'exploitation, Windows 10. Le titre a pris 0,79% à 47,23 dollars.    
  • Citigroup a avancé de 0,68%, la banque devant fermer sa filiale Banamex USA après l'ouverture par les autorités américaines d'enquêtes sur de possibles violations des lois anti-blanchiment, selon le Wall Street Journal.
  • Grosse performance d'Immunogen, qui bondit de près de 72%, en tête d'un rally des valeurs de l'oncologie, résultat de la présentation de données cliniques favorables à la Société américaine d'oncologie clinique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés