Wall Street finit en hausse, aidée par le pétrole

©Bloomberg

Wall Street a fini la séance en petite hausse jeudi, portée par la remontée du marché pétrolier ou l'espoir d'un maintien au plus bas des taux d'intérêt aux Etats-Unis: le Dow Jones a gagné 0,48% et le Nasdaq 0,84%.

Après avoir joué autour de l’équilibre pendant la séance de jeudi, la Bourse de New York a finalement terminé dans le vert. La reprise des cours du pétrole malgré des chiffres mitigés publiés par le ministère de l’Energie a rassuré les investisseurs.

Le Dow Jones  a progressé de 0,47% à 16.330,40 points. Le Nasdaq  à dominante technologique a gagné 0,84% à 4.756,53 points. Et l’indice élargi S&P 500 a pris 0,53% à 1.942,04 points.

L'espoir de taux inchangés

Pour Charlie Bilello, chez Pension Partners, "le marché reste survendu, et il rebondit et retombe" de jour en jour sans se fixer de direction. Mais selon lui, les investisseurs étaient encouragés jeudi par "l'espoir grandissant que la Réserve fédérale (Fed) ne va rien faire" lors de sa réunion de la semaine prochaine, continuant de fait à soutenir l'économie avec des taux d'intérêt proches de zéro.

"Selon moi elle ne se décide pas sur la base des statistiques (économiques), mais sur la base du marché boursier."
Charlie Bilello
Pension Partners

"Selon moi elle ne se décide pas sur la base des statistiques (économiques), mais sur la base du marché boursier", a ajouté M. Bilello. Ainsi, avance-t-il, la correction subie par les indices depuis la mi-août, et la volatilité qui dure depuis lors, serait de nature à dissuader la Fed de se risquer à remonter les taux.

Merci au pétrole

Chez Rockwell Capital, Peter Cardillo a avancé une autre explication au petit regain d'optimisme de Wall Street, contrastant avec le recul des places asiatiques et européennes. La hausse des indices suivrait selon lui la progression des prix du pétrole, qui s'est confirmée en dépit de l'annonce d'une hausse plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis. "La hausse est menée par la montée des prix du pétrole", a-t-il dit.

En tout état de cause, le marché a des chances de rester assez statique en attendant l'issue de la réunion du Comité de politique monétaire le 17 septembre. Après la correction subie par les indices fin août, "nous restons essentiellement dans de nouvelles marges étroites, plus basses" qu'auparavant, a dit M. Cardillo.

Fiat en hausse malgré un rappel de véhicules

Le constructeur automobile Fiat Chrysler  , qui a annoncé le rappel de plus de 1,72 million de véhicules pour différents problèmes techniques, a tout de même terminé en hausse de 1,25% à 14,59 dollars. La grande majorité de ces voitures présentaient un défaut du volant pouvant entraîner le déploiement inopiné d’airbags.

Le spécialiste des en-cas Mondelez  , qui a précisé ses axes de développement en insistant notamment sur l'utilisation d'ingrédients plus sains, a gagné 0,93% à 42,38 dollars. Mondelez détient notamment les marques de biscuits Oreo, Prince et Petit Beurre.

→ A ce propos, lire notre article Vos biscuits Oreo bientôt moins caloriques?

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect