Wall Street finit en hausse, rassurée sur les taux

©EPA

Wall Street a poursuivi mercredi un excellent début de semaine en montant nettement, encouragée par la sérénité de la banque centrale américaine (Fed) sur l'économie: le Dow Jones a pris 1,41% et le Nasdaq 1,79%.

La Bourse de New York a clôturé mercredi à la hausse. Les minutes de la dernière réunion de la Fed, publiées à la mi-séance, ont dévoilé que la plupart des membres du Comité monétaire estiment que les perspectives économiques pouvaient justifier une hausse des taux en décembre. Ce rapport n’a eu que peu d’impact sur les marchés qui poursuivent leur reprise.

Le Dow Jones a progressé de 1,42% à 17.737,16 points et le Nasdaq de 1,79% à 5.075,20 points. L’indice élargi S&P 500, plus représentatif, a gagné 1,62% à 2.083,58 points.

"Les marchés sont rassurés par le discours de la Fed, qui n'offre pas de surprise."
Gregori Volokhine
Meeschaert Financial Services

Certes, de plus en plus d'indices laissent croire que la Réserve fédérale commencera en décembre à retirer un précieux soutien à l'économie en relevant ses taux pour la première fois depuis 2006, mais les investisseurs semblent désormais se faire à cette éventualité. "Les marchés interprètent cela comme le signe que l'économie se porte bien et que l'on est sorti des turbulences économiques de la fin de l'été", a jugé Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services, remarquant par ailleurs l'embellie en Bourse du secteur bancaire, susceptible de bénéficier d'une hausse des taux.

Wall Street était de toute façon en hausse dès l'ouverture, dans la foulée d'une nette progression lundi et d'une séance à l'équilibre mardi, sans faire beaucoup de cas de statistiques mitigées sur l'immobilier. Le regain d'optimisme est particulièrement notable "après une baisse de près de 4% la semaine précédente", a conclu Bill Lynch, de Hinsdale Associates. "Les investisseurs cherchent peut-être de bonnes occasions sur un marché qui a sûrement trop baissé."

Apple en forte hausse à New York

Apple a pris 3,17%, à 117,29 dollars. La très influente banque d’affaires américaine Goldman Sachs a ajouté Apple à sa liste des valeurs spécialement recommandées à l'achat aux Etats-Unis. L’objectif de cours dans les 12 prochains mois s’élève à 163 dollars, ce qui représente un potentiel de hausse de 40% par rapport aux niveaux actuels. 

Selon la banque, la valorisation actuelle indique que les investisseurs perçoivent Apple comme un groupe spécialisé dans le matériel alors qu'il ressemble davantage à des sociétés comme Facebook et Google qui monétisent l'activité de leurs utilisateurs via des contenus et des services. Goldman Sachs estime que 90% des clients qui achètent un iphone sont des fidèles de la marque . La loyauté de ces clients devrait donc faciliter la tâche à Apple lorsqu’elle lancera des services, notamment l’Apple TV.

A terme les revenus moyens par utilisateur pourraient atteindre 153 dollars chaque mois.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés