Wall Street résiste bien aux mauvais indicateurs

©ANP

Wall Street s’est montré hésitant vendredi, digérant une salve d’indicateurs peu engageants sur l’activité économique et la consommation aux Etats-Unis, sans que la confiance des investisseurs ne soit franchement entamée. L'indice S&P 500 a ainsi signé son deuxième record en deux jours.

L’indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 0,11% à 18.272,56 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, s’est tassé de 0,05% à 5.048,29 points. L’indice élargi S&P 500 a lui progressé de 0,08% à 2.122,73 points, battant son record de clôture de la veille.
Du côté des valeurs, le service de vidéo en ligne Netflix a franchi pour la première fois le seuil des 600 dollars, gagnant 4,5% à 613,25 dollars, suite à des informations de presse sur des négociations pouvant le conduire à entrer en Chine. Le loueur de voitures Hertz Global Holdings Inc. prenait lui 5,32% après avoir annoncé qu’il augmentait ses prix dans l’attente d’une saison estivale très chargée. Le géant de l’internet Google reculait par contre de 0,85% à 533,85 dollars, sans profiter de l’annonce que ses voitures sans conducteurs étaient prêtes à circuler sur les voies publiques.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés