Wall Street sans tendance en début de séance

©REUTERS

Wall Street, où les échanges sont réduits en cette période de fête, a terminé en baisse mercredi: le Dow Jones, échouant une nouvelle fois à franchir le seuil symbolique des 20.000 points, a finalement reculé de 0,56% et le Nasdaq de 0,89%.

Depuis l’élection de Donald Trump, le Dow Jones a connu une ascension fulgurante (+8,6%), battant les records les uns après les autres. Plusieurs fois en décembre, l’indice de référence a frôlé la barre symbolique des 20.000 points, mais à nouveau mercredi, il s’en est éloigné un petit peu en reculant de 0,56% à 19.833,68 points. Le Nasdaq (-0,89%) et le S&P 500 (-0,84%) ont aussi terminé en territoire négatif.

"Au moment où tout le monde dans les médias parle du Dow Jones à 20.000 (..) l'incapacité à y arriver a fini par submerger les marchés et les investisseurs se sont occupés d'encaisser leurs bénéfices", a expliqué Michaël James, de Wedbush Securities.

Le marché était assez peu animé pendant cette période de fêtes de fin d’année. Le seul indicateur américain notable concernait les promesses de vente de logements qui ont nettement ralenti en novembre aux Etats-Unis, selon les chiffres de l'Association nationale de agents immobiliers (NAR).

Parmi les valeurs, le spécialiste des composants électroniques Qualcomm a reculé de 2,23% à 66,75 dollars. L’autorité sud-coréenne de la concurrence lui a infligé une amende record pour abus de position dominante.

L’avionneur Boeing a abandonné 0,88% à 156,10 dollars après l’annulation d’une commande de 18 appareils longs-courriers 787-8 Dreamliner par la compagnie aérienne Delta (-1,69% à 49,51 dollars).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés