Wall Street se stabilise en clôture après les attentats

©Bloomberg

Affectée comme les places européennes par les attentats à Bruxelles, la Bourse de New York a terminé sans direction. Les titres des compagnies aériennes ont été malmenés.

La Bourse de New York s'est stabilisée mardi en clôture, après s'être repliée dans un premier temps en apprenant les attentats de Bruxelles, qui ont fait au moins 30 morts et déclenché des mesures de sécurité à travers toute l'Europe.

L'indice Dow Jones a perdu 41,30 points, soit 0,23%, à 17.582,57 points. Le S&P-500, plus large, a cédé 1,80 point, soit 0,09%, à 2.049,80 points. Mais le Nasdaq Composite a avancé de 12,79 points (+0,27%) à 4.821,66 points.

"Il se peut que le marché devienne moins sensible à ce type de violence."
Scott Brown
Économiste de Raymond James.

Les marchés européens ont terminé en très légère hausse, des indicateurs européens encourageants ayant limité l'aversion au risque provoquée par les attentats. "Il se peut que le marché devienne moins sensible à ce type de violence", estime Scott Brown, économiste de Raymond James.

L'indice de volatilité, autrement appelé indice de la peur, a augmenté de 3,12% à 14,20 points, tout en restant largement sous sa moyenne de long terme qui est à 20 points. Les marchés avaient d'abord réagi en baisse après les attentats de novembre à Paris, mais avait rapidement rebondi. L'impact sur les marchés des actes terroristes s'estompe au bout de 10 jours, selon une étude de PNC Investment.

Merci à Apple et à la santé

Les valeurs refuge telles que l'or et certaines obligations souveraines ont réduit leurs gains en fin de séance new yorkaise, mais les valeurs du transport et des loisirs ont souffert. L'indice de ce secteur a perdu 0,71% alors que les aéroports des grandes villes américaines sont en état d'alerte. Les compagnies aériennes AmericanAirlines et Delta Airlines ont toutes deux perdu autour de 1,5%.

Côté hausses, l'indice sectoriel de la santé (+0,89%) a été un facteur de soutien de la cote, tiré notamment par la bonne performance de l'action UnitedHealth (+1%).

De même, Apple (+0,77%) a largement contribué à limiter les pertes du Dow Jones après avoir annoncé son nouvel iPhone SE à un prix relativement compétitif

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés