Publicité

Wall Street suit le mouvement de confiance sur la Grèce et la Chine

©© Wang Lei/Xinhua Press/Corbis

Wall Street a terminé la semaine sur une nette hausse, suivant la forte avancée de Bourses européennes optimistes sur la Grèce, ainsi qu'un net rebond des marchés chinois.

Wall Street a nettement monté vendredi, à l'issue d'une semaine agitée qu'elle achève comme ses homologues européennes dans un optimisme retrouvé sur la Grèce, l'inquiétude s'atténuant aussi sur la Chine. Le Dow Jones a pris 1,21% à 17.760,41 points et le Nasdaq 1,53% à 4.997,70 points. L’indice élargi S&P500, a avancé de 1,23% à 2.076,62 points.

Contrairement à la précédente séance, lors de laquelle Wall Street avait ouvert en forte hausse mais nettement ralenti par la suite, la Bourse est parvenue à maintenir son rythme et faire oublier la baisse de quelque 1,5% enregistrée mercredi par le Dow Jones.

La hausse de vendredi "est principalement liée à la possibilité d'un accord avec la Grèce", a mis en avant Bill Lynch de Hinsdale Associates. "C'est à peu près l'essentiel."

La nouvelle proposition soumise par le gouvernement grec à ses créanciers, examinée dès vendredi par le Parlement, a fait renaître l'espoir qu'un accord puisse être conclu in extremis pour permettre le maintien du pays dans la zone euro. Signe de l'optimisme dans la région monétaire, l'indice Eurostoxx 50 a pris près de 3,5%.

Autre grande préoccupation actuelle des investisseurs mondiaux, la chute des marchés chinois s'interrompt depuis jeudi, à la faveur d'un soutien massif des autorités. En deux jours, la place a repris plus de 10%, après trois semaines de débâcle.

En plus de l'actualité internationale chargée, les investisseurs, toujours soucieux des intentions de la Réserve fédérale, ont suivi avec attention le discours de sa présidente sur les perspectives économiques du pays. Janet Yellen, ne se montrant pas outre mesure préoccupée par la Grèce et la Chine, a continué à faire allusion à une hausse des taux avant la fin de l'année.

  • Parmi les valeurs à contre-courant, la chaîne de magasins de vêtements Gap a perdu  0,53% à 37,58 dollars, après avoir fait état d'une baisse de 1% des ventes en juin.
  • Dans la tendance imprimée par Wall Street, le conglomérat General Electric, qui compte entamer en août la procédure de cession de certaines activités au Japon, est monté de 0,96% à 26,27 dollars. sur les perspectives économiques du pays pour essayer d'entrevo

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés