Wall Street termine la semaine à reculons

©REUTERS

La Bourse de New York a terminé une semaine difficile sur une forte chute vendredi, dans le sillage des autres grandes places boursières et du marché du pétrole: le Dow Jones a perdu 1,77% et le Nasdaq 2,21%.

Wall Street a fortement rechuté ce vendredi après l'accalmie de la veille, seule clôture en territoire positif de la semaine. Marquée par la spirale baissière des cours du pétrole, le Dow Jones a perdu 1,77% à 17.264,34 points alors que le Nasdaq n'est pas resté longtemps au-dessus des 5.000 points. Il a abandonné 2,21%, soit un peu plus de 115 points. Le S&P 500 a aussi piqué du nez finissant sur une culbute de 1,94% à 2.012,34 points.

Les indices avaient commencé les échanges dans le rouge et les pertes se sont creusées à mesure que les cours du pétrole continuaient d'enfoncer de nouveaux planchers. Les cours du brut (WTI) ont lâché au final de plus 3% vendredi et 14,5% depuis le début du mois. En cause, un constat de l'Agence internationale de l'énergie  disant que le marché pétrolier mondial restera saturé au moins jusqu'à la fin de 2016.

Dans ce contexte, toutes les valeurs pétrolières ont bu la tasse. La société de services pétroliers Halliburton a perdu 3,12% à 36,96 dollars, Chevron 3,20% à 86,44 dollars, ExxonMobil 1,78% à 74,34 dollars et Devon Energy 5,49% à 33,56 dollars.

Les valeurs dans l'actu;

  • Les géants américains de l'agrochimie Dow Chemical et DuPont perdaient quelques points après l'officialisation de leur fusion en un groupe valant 130 milliards de dollars et baptisé DowDuPont.
  • Le géant chinois de l'internet Alibaba , qui rachète le journal South China Morning Post, reculait.
  • Le conglomérat industriel United Technologies , qui a annoncé jeudi un plan de restructuration de 1,5 milliard de dollars sur trois ans visant à réduire ses coûts, lâchait du lest.
  • Ford perdait du terrain. Le groupe automobile a annoncé jeudi après la clôture qu'il allait investir 4,5 milliards de dollars dans le développement des véhicules électriques lors des cinq prochaines années.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés